Wat Nantaram วัดนันตาราม

Les temples fondés par des Shans sont majoritairement situés dans les provinces de Mae Hong Son, Chiang Mai et Lampang.

L’un des plus beaux pourtant, si ce n’est le plus beau de tous, est localisé au nord de la province de Phayao, dans la bourgade de Chiang Kham.

Les Shans (ฉาน), ou Taï Yaï (ไทใหญ่) selon l’appellation thaïlandaise, forment la population majoritaire de l’État shan en Birmanie et de la province de Mae Hong Son en Thaïlande.

À la fin du XIXe siècle, certains ont migré vers l’est pour profiter du commerce du bois instauré par les Anglais.

Des Shans sont repartis mais d’autres sont restés pour se fondre dans la société thaïlandaise. Au XXIe siècle, leurs monastères sont sans doute leur plus bel héritage.

Architecture des Shans

Pour des raisons historiques et culturelles, les temples shans sont influencés par l’architecture birmane.

Cela se constate parfois à la forme des stupas, mais surtout à un pavillon central faisant aussi office de Sala Kan Parian.

Lieu de vie et lieu d’étude, le pavillon central du Wat Nantaram est grandiose. Édifié en teck au début du XXe siècle, il a survécu grâce à un travail de conservation.

De l’extérieur, vous apprécierez sa toiture qui s’enchevêtre sur une large surface. Amende honorable, mes photos ne rendent pas justice à l’ampleur de l’édifice.

Wat Nantaram

C’est à l’intérieur que l’on prend conscience des décennies écoulées. L’atmosphère surannée embaume la salle.

L’autel central accueille un bouddha en teck de style birman. Il est accompagné par d’autres effigies du Bouddha, réalisées en bois précieux ou en bronze.

Wat Nantaram Chiang Kham

Wat Nantaram

วัดนันตาราม

Vous aurez remarqué que l’édifice est décoré par d’innombrables bas-reliefs, des boiseries et des morceaux de miroirs reflétant la lumière. N’hésitez pas à lever la tête, les ornements au plafond sont les plus remarquables.

L’édifice se prolonge sur les côtés et à l’arrière de la salle principale. Chaque recoin déborde de bibelots et de bouddhas. Si vous appréciez les objets anciens, vous serez comblés.

Autres édifices

Dans le complexe, on remarque deux autres pavillons. L’un d’entre eux est un édifice moderne décoré par des bas-reliefs illustrant en premier lieu la vie du Bouddha.

Wat Nantaram

Placé devant le stupa bicolore, le second édifice correspond à un Ubosot. Sans fioritures, il héberge un unique bouddha placé dans un abri multicolore.

Ubosot placé devant le stupa

Le Wat Nantaram est un temple renommé dans la région. Il est souvent visité par les touristes thaïlandais.

Même si les lieux s’apparentent à un musée, c’est bel et bien un monastère actif et donc un site religieux. Il convient dès lors de respecter la tranquillité des quelques moines vivant sur place.

Coordonnées GPS : N 19°31’43 E100°18’11

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดอนาลโยทิพยาราม