Wat Ratchanatdaram วัดราชนัดดาราม

Le Wat Ratchanatdaram est l’un des temples emblématiques de Bangkok. Classé sous patronage royal, son nom complet est Wat Ratchanatdaram Worawihan (วัดราชนัดดารามวรวิหาร).

Il est situé près du canal délimitant l’île historique de Rattanakosin, à deux pas du temple de la montagne dorée, le Wat Saket (วัดสระเกศ).

Château de fer

L’édifice démarquant le Wat Ratchanatdaram est le château de fer, Loha Prasat en thaïlandais (โลหะปราสาท).

Wat Ratchanatdaram

De forme pyramidale, le Loha Prasat fut construit sous le règne de Rama III, dès le milieu du XIXe siècle. Le monument doit sa physionomie à des restaurations récurrentes depuis 150 ans.

Son architecture s’inspire de deux édifices en ruines situés au Sri Lanka et en Inde. Celui de Bangkok est le seul encore debout.

Loha Prasat

Loha Prasat

Après vous être déchaussés et avoir déposé 20 bahts dans le récipient prévu à cet effet, l’édifice peut se visiter.

Sur trois étages, les allées sont parsemées d’explications historiques et religieuses sur le bouddhisme et le temple. L’édifice regorge de recoins pour prier ou méditer.

Au sommet, des reliques du Bouddha ont été installées par le roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX), en 1995.

Les Reliques sont abritées au sommet

La structure dénombre précisément 37 pics. Ils représentent les 37 vertus menant au nirvana. Autrefois, ces extensions étaient noires, imitant le fer. Elles ont été repeintes en doré dans les années 2010.

Le Loha Prasat est devenu l’un des monuments les plus photogéniques de la capitale, aussi bien de loin qu’au cœur des allées sombres, près des pics dorés.

Loha Prasat

Wat Ratchanatdaram

Loha Prasat

Autres édifices religieux

Le second point d’intérêt du Wat Ratchanatdaram se focalise sur trois édifices regroupés sur un même axe : un Viharn et une Sala Kan Parian. Ils ceinturent l’Ubosot.

Ce dernier, à la blancheur immaculée, présente un intérieur de grande classe. Sur les côtés en hauteur, les peintures évoquent des divinités peuplant un ciel bleuté.

Wat Ratchanatdaram

Ubosot

Nommé Phra Phuttha Setthut Tama Munin (พระพุทธเสฏฐุตตมมุนินทร์​), le bouddha principal est un exemple parlant de la délicatesse de l’art de Rattanakosin au XIXe siècle.

Wat Ratchanatdaram

Phra Phuttha Setthut Tama Munin (พระพุทธเสฏฐุตตมมุนินทร์​)

Le Viharn est généralement fermé au public.

La Sala Kan Parian est quant à elle positionnée perpendiculairement à l’Ubosot, côté nord. Ouverte au public le vendredi, cette salle abrite une effigie du roi Rama III, l’instigateur de la fondation du monastère.

Plus discret mais non moins important, la salle héberge plusieurs bouddhas, dont l’un de style dit U-Thong est datée du début de la période Ayutthaya, au XIVe ou XVe siècle.

Sala Kan Parian, au nord de l’Ubosot

Au sud du complexe, prenez le temps de découvrir un petit marché où les étales proposent amulettes et objets cultuels.

Coordonnées GPS : N 13°45’19 E100°30’17

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดปริวาสวัดชำนิหัตถการ