Wat Saket วัดสระเกศ

Le Wat Saket est l’un des temples incontournables de Bangkok.

Son nom officiel est Wat Saket Ratchaworamahawihan (วัดสระเกศราชวรมหาวิหาร), le long suffixe final (Ratchaworamawihan) reflétant son statut de temple royal de premier rang.

L’enceinte de ce monastère est l’une des plus vastes de la capitale.

Si vous observez la carte ci-dessous, les toitures marron clair autour de la balise rouge correspondent à des bâtiments du monastère.

Vers la montagne dorée 

Le Wat Saket se singularise grâce à sa colline chapeautée par un stupa doré. Nommée Phu Khao Thong (ภูเขาทอง), soit la montagne dorée, cette colline artificielle fut aménagée sur les ruines d’un stupa écroulé.

Elle doit sa forme actuelle à des aménagements et des restaurations à partir du règne de Rama IV au XIXe siècle. Les travaux pour consolider la structure se sont prolongés jusque dans les années 40.

Wat Saket

Montagne dorée (Phu Khao Thong)

Cette montagne se gravit via un escalier dont l’accès est payant (20 bahts en 2018).

D’abord entouré par la végétation, le tracé arrondi mène jusqu’au stupa. Le cœur du sanctuaire préserve des reliques du Bouddha.

Bon à savoir, des reliques provenant du Wat Saket furent offertes en 2009 à la pagode de Vincennes, à Paris.

Début de l’ascension

L’étage supérieur de la plateforme, près du stupa doré, offre un panorama dégagé sur Bangkok et ses gratte-ciels.

Vue sur le Wat Ratchanatdaram

On redescend par un second escalier circulaire. On passe notamment devant quelques jolis bouddhas et une scène rappelant qu’autrefois on disposait au Wat Saket les défunts lors des épidémies afin qu’ils soient nettoyés par les vautours.

Autour de la colline, plusieurs pavillons abritent des bouddhas sacrés. D’une certaine manière, ils permettent aux Thaïlandais de se recueillir sans avoir à gravir la montagne.

Wat Saket

Vers les édifices religieux

L’enceinte du Wat Saket se prolonge côté est.

À la suite d’un pavillon, un premier Viharn se remarque. Décomposé en deux pièces, il abrite un bouddha debout.

Dans le prolongement, l’Ubosot se reconnait à son cloitre, une configuration habituelle pour les grands temples de la capitale.

Magnifique édifice de style Rattanakosin, cet Ubosot est l’un des plus beaux de Bangkok. Il abrite un bouddha du XIXe siècle et des peintures murales de la même époque, mais restaurées au XXe siècle.

Wat Saket

Ubosot (côté est)

วัดสระเกศ

Wat Saket

Vous pouvez accéder au Wat Saket par deux entrées, du côté est, près de l’Ubosot, ou du côté ouest, près de la montagne dorée.

Les coordonnées GPS indiquées ci-dessous correspondent à l’escalier gravissant la colline.

Coordonnées GPS : N 13°45’12.5 E100°30’25

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดชนะสงครามวัดบางบัว