Wat Pan Ping วัดป้านปิง

Par sa situation en plein-centre de Chiang Mai, le Wat Pan Ping est l’un des nombreux temples historiques de la ville.

D’après le panneau informatif, ses origines remonteraient à l’éclosion du Royaume de Lanna, soit à la fin du XIIIe et début du XIVe siècle.

Quatre édifices sur place méritent une présentation succincte. Il y a d’abord la bibliothèque suspendue en hauteur, l’une des plus jolies du centre-ville de Chiang Mai.

Wat Pan Ping

La bibliothèque surélevée

Plus loin dans l’enceinte, l’Ubosot précèdant le Viharn se caractérise par ses dimensions modestes.

Il s’agit d’ailleurs d’une différence notable entre les salles d’ordination (Ubosot) du nord de la Thaïlande, souvent discrète, et celles de la région de Bangkok, le plus souvent l’édifice central du monastère.

Wat Pan Ping

L’Ubosot suivi du Viharn

Reste à présenter le Viharn suivi du stupa historique qui indique depuis la rue la présence de ce monastère.

Le stupa trace ses origines depuis l’émergence du Wat Pan Ping bien qu’il ait été entièrement restauré en 1972.

Désormais étincelant par sa couleur dorée, ce stupa de style Lanna s’avère similaire par son allure générale et ses multiples redents à deux autres stupas historiques du nord de la Thaïlande, respectivement celui du Wat Phrathat Beng Sakat (วัดพระธาตุเบ็งสกัด), dans la province de Nan, et celui du Wat Li (วัดลี), près de Phayao.

Wat Pan Ping

Le stupa historique, restauré en 1972

Quant au Viharn restauré et sa couleur rouge dominante, il héberge plusieurs bouddhas, certains historiques. Ces statues précèdent de jolies peintures dorées sur fond rouge, réalisées au pochoir.

วัดป้านปิง

Le Viharn et ses statues

Wat Pan Ping

Coordonnées GPS: N 18°47’23 E 98°59’26”

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดป่าพร้าวนอกวัดดวงดี