Wat Pa Daeng Mahawihan วัดป่าแดงมหาวิหาร

Situé sur les premiers contreforts de la montagne Doi Suthep, dans un quartier paisible de Chiang Mai en accord avec la nature, le Wat Pa Daeng Mahawihan est un temple historique, tout proche du célèbre Wat Umong (วัดอุโมงค์) et ses tunnels.

Les origines du Wat Pa Daeng remontent au XVe siècle, plus précisément en 1431, lorsque la mère du souverain Tilokarat (พระเจ้าติโลกราช) décida de construire ce monastère pour accueillir le moine Phra Yanna Kampi (พระ​ญาณ​คัมภีร์​), de retour de Ceylan, le Sri Lanka actuel, haut lieu du bouddhisme theravāda.

D’après le panneau informatif, après le décès de ses parents, le roi Tilokarat ordonna leur crémation au sein de ce temple.

De nos jours, l’un des attraits incontestables du Wat Pa Daeng, en comparaison d’autres temples à Chiang Mai, est son calme sans pareil malgré sa localisation à quelques encablures du tumulte de la ville.

Vous apercevez d’abord un escalier, long d’une trentaine de mètres. En l’empruntant, vous arrivez directement face au Viharn, dont vous apprécierez les anciennes portes, gables et lambrequins en bois, finement sculptés et dorés.

L’intérieur, avec ses colonnes quadrillant la salle, met à l’honneur un beau bouddha présentant certaines similitudes avec Phra Chao Kao Tue (พระเจ้าเก้าตื้อ), le célèbre bouddha de style Lanna du Wat Suan Dok (วัดสวนดอก).

Wat Pa Daeng

Escalier vous menant au Viharn

Wat Pa Daeng Mahawihan

วัดป่าแดงมหาวิหาร

L’élégant bouddha des lieux

bouddha style Lanna

En contournant le Viharn, vous apercevez rapidement trois stupas dans la continuité, dont deux sont situés sur le même sous-bassement que le Viharn. Le premier n’est d’ailleurs pas tant un stupa qu’un pavillon prolongeant le Viharn.

Le troisième Chedi de style Lanna est quant à lui bien différent des deux premiers par sa forme carré puis circulaire, agrémenté de multiples redents.

Stupas à la suite du Viharn

Pavillon moderne près du Viharn

Le Wat Pa Daeng étant un temple de la forêt, un Wat Pa (วัดป่า), il est constitué de plusieurs édifices en accord avec le cadre naturel.

L’Ubosot notamment est relativement isolé. Pour le découvrir, il faut redescendre les escaliers et emprunter la ruelle en direction de l’est sur une centaine de mètres, l’édifice sera alors sur votre droite.

Cet Ubosot aux lignes modernes fut édifié sur les vestiges de l’Ubosot originel, dont un panneau informatif précise qu’il fut bâti en 1452.

Wat Pa Daeng

Ubosot moderne bâti à l’emplacement de l’Ubosot historique

Coordonnées GPS: N 18°47’19 E 98°57’1

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดชัยพระเกียรติวัดชมพู เชียงใหม่