Wat Pho Sila วัดโพธิ์ศิลา

Proche du Wat Amnat (วัดอำนาจ), au sud de la province de Amnat Charoen, le Wat Pho Sila est situé à la sortie d’un joli village qui se caractérise par ses rues fleuries, son ambiance solidaire et décontractée typique de l’Isan avec ses maisons en bois alignées.

Un village en Isan

Une rue du village

Vu du ciel, les rues sont soigneusement parallèles et perpendiculaires pour former de petits quartiers. Toute proportion gardée, cela ressemble à la géométrie des rues de Barcelone.

Le monastère en tant que tel est coupé en deux par la route. La partie la plus à l’ouest comprend la majorité des édifices religieux : Ubosot (อุโบสถ), la cloche du temple (Ho Rakang – หอระฆัง), ou encore la Sala Kan Parian (ศาลาการเปรียญ).

Wat Pho Sila

L’Ubosot moderne dans la partie ouest du monastère

De l’autre côté de la rue, la deuxième partie du monastère est la plus intéressante, délimitée par une immense porte d’enceinte de couleur jaune. Au fond de l’allée se trouve en effet un parc qui accueille des stèles sacrées millénaires, des Sema (เสมา), datant de l’ère Dvaravati.

Ces stèles, certaines sculptés en bas-reliefs, servaient à délimiter les zones de rites bouddhiques.

Wat Pho Sila

La porte d’enceinte qui mène vers les stèles

Wat Pho Sila

Les stèles sont à la suite des drapeaux

Sema de l'ère Dvaravati

Les Sema, les stèles datant de l’ère Dvaravati

Sema de l'ère Dvaravati

Wat Pho Sila

Si les vieilles pierres vous passionnent, vous trouverez des stèles similaires dans plusieurs endroits en Isan, témoignage de l’histoire du bouddhisme dans la région.

Par exemple, à l’autre bout de l’Isan, dans la province de Chaiyaphum, au Wat Kut Ngong (วัดกุฏโง้ง), ou plus près de là, au Wat Pho Chai Semaram (วัดโพธิ์ชัยเสมาราม), dans la province de Kalasin.

Coordonnées GPS: N 15°41’12 E 104°41’04

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดสำราญนิเวศ