Samnak Song Doi Mae Tao สำนักสงฆ์ดอยแม่เฒ่า

A la limite nord de la province de Tak, en direction de Lampang, on aperçoit depuis l’autoroute un Viharn légèrement surélevé.

Un escalier, bordé par des éléphants, permet d’atteindre ce Viharn particulièrement original quant à son architecture extérieure.

Près de la structure, on aperçoit en effet que les murs porteurs sont en latérite alors que la partie supérieure, gables, lambrequins et charpente en tête, est en bois, mariant deux matériaux naturels de manière peu commune, la pierre de latérite et le bois.

Autre détail original, toujours sur l’extérieur, le toit a été peint aux couleurs tricolores du drapeau national.

Escalier qui mène au Viharn

L’escalier qui mène au Viharn

La partie inférieure est en latérite, la partie supérieure est en bois

La partie inférieure est en latérite, la partie supérieure est en bois

Le drapeau national sur le toit

Le drapeau national sur le toit

A l’intérieur, en rénovation à mon passage, un imposant bouddha nimbé effectue la vitarka-mudrā, soit le geste de l’enseignement.

bouddha nimbé

Ce lieu de culte, appelé Samnak Song Doi Mae Tao, n’est pas à proprement parler un monastère, c’est-à-dire un Wat (วัด). Pour le devenir, il faut en effet répondre à des critères précis.

Souvent, une Samnak Song (สำนักสงฆ์) est un temple en devenir. Un moine s’installe, des laïcs le soutiennent, des édifices sont construits, éventuellement d’autres bonzes le rejoignent, jusqu’à ce que les nombreux critères soient remplis pour devenir officiellement un Wat, ce qui peut prendre de longues années.

Coordonnées GPS: N 17°19’45 E 99°9’8

Temples à découvrir

Commentaires

*

ศาลสมเด็จพระเจ้าตากสินมหาราช ตากวัดโค้งเมย