Wat Kut Ngong วัดกุฏโง้ง

Situé au centre du village de Kut Ngong (บ้านกุฏโง้ง), à une quinzaine de kilomètres à l’est de la capitale provinciale Chaiyaphum, le Wat Kut Ngong mérite le déplacement pour contempler ses stèles anciennes d’environ un millénaire.

Abritées sous un pavillon dès l’entrée du monastère, ces Sema (เสมา), c’est-à-dire des stèles ayant servies autrefois à délimiter des zones de rites bouddhiques, ont été dénichées pour la plupart dans le village et aux abords, en compagnie de différents objets.

Le panneau informatif du département des Beaux-arts nous apprend par ailleurs qu’elles sont datées de l’époque dvâravatî, plus précisément entre le IXe et le XIe siècle.

Ces stèles prennent la forme de rochers en grès taillés, les plus grands pouvant ressembler à des menhirs. Quelques-unes sont quasiment vierges de marques mais d’autres possèdent de fins bas-reliefs.

Wat Kut Ngong

Les stèles sont abritées sous ce pavillon

วัดกุฏโง้ง

Wat Kug Ngong

La plus grande stèle, donc facile à identifier, est pourvue d’un bas-relief où figure le Bouddha dans une posture méditative. Sur une autre stèle est représentée Maitreya, c’est à dire le Bouddha du futur.

Plus généralement, ces Sema, véritable témoignage de l’histoire du bouddhisme en Isan, illustrent essentiellement les anciennes vies du Bouddha Shakyamuni, connues sous le nom de jataka.

Stèle Dvaravati

Stèle la plus imposante et la plus célèbre, le Bouddha en méditation

Stèle dvaravati

Certains bas-reliefs sont presque intacts

Wat Kut Ngong

Coordonnées GPS: N 15°47’12 E 102°6’38

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดสระหงษ์