Prasat Sa Kamphaeng Yai ปราสาทสระกำแพงใหญ่

Le Prasat Sa Kamphaeng Yai est le plus important vestige khmer dans la province de Sisaket.

S’il ne possède pas la stature des grands temples de Phimai et du Prasat Phanom Rung (ปราสาทพนมรุ้ง), il reste un monument khmer important en Thaïlande. De style Baphuon et dédié à Shiva, il fut édifié dès le XIe siècle.

Le complexe de forme rectangulaire est délimité par un mur d’enceinte comprenant quatre entrées, des gopuras. Des galeries latérales débutent à partir de ces gopuras.

L’entrée du côté est abrite une inscription évoquant les origines du temple. Elle est dorénavant protégée par une plaque transparente.

Gopura côté ouest

Prasat Sa Kamphaeng Yai

Galerie partant depuis un gopura

Les tours-sanctuaires

Six édifices sont regroupés dans l’enceinte. D’abord deux bibliothèques, puis trois sanctuaires alignés.

Dans leur prolongement, un quatrième sanctuaire fut reconstruit, alors qu’il existait sans doute auparavant une cinquième tour, sur le même modèle qu’au Prasat Muang Tam (ปราสาทเมืองต่ำ).

ปราสาทสระกำแพงใหญ่

Trois tours centrales alignées

Prasat Sa Kamphaeng Yai

Tour centrale et tour côté nord

Tour centrale et tour côté sud

Les tours sont en mauvais état malgré des rénovations évidentes. Elles furent bâties en briques, à l’exception de la tour centrale où le grès est davantage à l’honneur.

L’utilisation du grès se retrouve cependant sur chaque édifice, au niveau des linteaux et des chambranles des portes.

L’intérêt du Prasat Sa Kamphaeng Yai provient de son atmosphère authentique et des bas-reliefs ornant les structures. Quelques-uns sont à retrouver sur les gopuras et sur les deux pavillons annexes.

Pavillon annexe

Les bas-reliefs les plus marquants sont sur le fronton et les linteaux du Prasat central. Sculpté dans des blocs de grès, le fronton sud présente Shiva installé sur sa monture, le taureau Nandin.

Tour centrale

Prasat Sa Kamphaeng Yai

Shiva chevauchant le taureau Nandin

Une fois n’est pas coutume, je vous renvoie vers l’article Wikipedia dédié à ce temple pour plus d’exemples et de détails, en cliquant ici.

Monastère moderne

Ces vestiges khmers brahmaniques sont dorénavant situés dans un monastère bouddhiste, le Wat Sa Kamphaeng Yai (วัดสระกำแพงใหญ่). Il héberge de nombreux moines et novices.

Le contraste est marqué entre les vestiges millénaires puis l’Ubosot moderne dans la continuité.

Wat Sa Kamphaeng Yai

Du côté nord, vous découvrirez aussi une représentation géante du bonze Luang Pu Khruang (หลวงปู่เครื่อง), un gong monumental, ainsi qu’un pavillon où siège un bouddha de style khmer nommé Luang Po Nak Phrok (หลวงพ่อนาคปรก).

Il doit son nom au fait d’être abrité sous le Naga Mucalinda, Phaya Nak en thaïlandais (พญานาค). La phrase qui introduit son nom précise qu’il serait âgé d’un millénaire.

Effigie du moine Luang Pu Khruang (หลวงปู่เครื่อง)

Wat Sa Kamphaeng Yai

Luang Po Nak Phrok (หลวงพ่อนาคปรก)

Coordonnées GPS : N 15°6’5 E104°7’40

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดหนองตะเคียน