Wat Luang Phrae วัดหลวง แพร่

Le Wat Luang est considéré comme le plus ancien monastère de Phrae.

La chronique raconte qu’il fut fondé la même année que la ville de Phrae, alors nommée Muang Phon Nakhon (เมืองพลนคร), en l’année 828 de l’ère commune, sous le règne d’un souverain local nommé Pho Khun Luang Phon (พ่อขุนหลวงพล).

Longtemps délaissé, le Wat Luang fut redynamisé et remis en état à partir des années 70 grâce à un nouvel abbé en chef.

Situé à quelques mètres au nord du Wat Phong Sunan (วัดพงษ์สุนันท์), l’entrée du monastère s’ouvre sur le stupa. Sur un soubassement carré, la structure bicolore est de forme octogonale jusqu’à sa pointe finale.

Wat Luang Phrae

Le stupa est positionné dans la continuité du Viharn historique.

L’édifice présente un fronton orné de dorures. La modeste porte d’entrée débouche sur un porche intérieur offrant accès la salle et son magnifique bouddha principal.

Wat Luang Phrae

Nommé Phra Chao Saeng Luang (พระเจ้าแสนหลวง), cet imposant bouddha est l’un des plus sacrés de la province, un symbole historique et spirituel de premier plan.

Le panneau informatif stipule qu’il fut réalisé lors de la naissance de la ville de Phrae au IXe siècle, une date à relativiser car s’il s’agit d’une croyance plutôt qu’un fait historique.

Toujours selon la chronique évoquée sur un écriteau, Phra Chao Saeng Luang aurait été à l’origine un bouddha en or. Mais au XIe siècle, les Khmers auraient brulé le monastère et subtilisé l’or.

Wat Luang Phrae

Phra Chao Saeng Luang (พระเจ้าแสนหลวง)

Musée et préservation du patrimoine

Le Wat Luang possède son propre musée. Il expose des dizaines d’antiquités, dont des bouddhas en bois originaux et très rares.

Musée du temple et ses bouddhas anciens

วัดหลวง แพร่

Le monastère abrite aussi une maison en bois de style Lanna et une ancienne porte d’enceinte nommée Pratu Khong (ประตูโขง). Elle est devenue un sanctuaire. La croyance soutient qu’elle protège l’esprit des anciens souverains de Phrae.

Maison préservée

Porte d’enceinte Pratu Khong (ประตูโขง)

Près du stupa enfin, on remarque l’inévitable Ho Trai (หอไตร), c’est-à-dire la bibliothèque préservant des manuscrits.

À l’image de la majorité des temples situés à l’intérieur des remparts de Phrae, cette bibliothèque sur pilotis ne dispose pas d’escaliers ou d’échelles, ce qui a le mérite de la rendre difficile d’accès.

Bibliothèque sur pilotis

Coordonnées GPS : N 18°8’42 E100°8’12

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระธาตุจอมแจ้ง