Wat Na Ngoi วัดนางอย

A quelques kilomètres du Wat Mae Tam (วัดแม่ต๋ำ), le Wat Na Ngoi est le temple principal d’un village au sud-ouest de la province de Lampang.

Il est situé légèrement à l’écart des habitations, uniquement séparé par des champs où des troupeaux broutent sereinement.

Le monastère en tant que tel est un îlot de végétation, peuplé de fleurs et d’arbres épais, notamment une magnifique variété de palmiers (ต้น​ลาน) dont les feuilles étaient autrefois utilisées pour les manuscrits.

Mais ce qui rend véritablement intéressant le Wat Na Ngoi est son Viharn, placé au milieu d’un cloitre dont chaque entrée est décoré d’un Prasat (ปราสาท), orné de bas et hauts-reliefs en stuc.

Ce Viharn atypique possède la singularité, rarissime de nos jours, d’avoir un toit à trois niveaux mais découpé en douze parties distinctes, les plus basses descendant jusqu’à hauteur d’homme. Près de l’entrée notamment, le toit arrive à moins d’un mètre du sol.

Cette architecture traditionnelle a le mérite de protéger du soleil et de la pluie.

Le Viharn et son impressionnante toiture

Le Viharn et son impressionnante toiture

Toiture et ses douze blocs

C’est configuration est une singularité architecturale de l’école dite de Lampang, rarissime de nos jours puisqu’à ma connaissance, il en reste très peu, si ce n’est par exemple le Viharn du Wat Wiang (วัดเวียง), près de Thoen.

Celui du Wat Na Ngoi diffère néanmoins de celui du Wat Wiang car ce dernier est totalement à l’air libre, sans portes, ni murs.

Le Viharn du Wat Na Ngoi quant à lui est toujours pourvu de portes et de murs qui empêchent l’entrée par un côté. Ce matin-là, les portes étant fermées, le bouddha blanc des lieux n’était ainsi pas directement visible.

Spectaculaire toiture

Stupa à la suite du Viharn

Stupa doré à la suite du Viharn

bouddha dans sa niche

Coordonnées GPS: N 18°0’48 E 99°11’34

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดห้วยตาวดำวัดถ้ำน้ำผ่าผางาม