Wat Chedi Klang Thung วัดเจดีย์กลางทุ่ง

Face à la ville de Kamphaeng Phet et son Parc historique, sur l’autre rive de la rivière Ping, se trouve le district et la petite ville de Nakhon Chum (นครชุม).

Moins connu que sa voisine Kamphaeng Phet, mais pour notre plus grand plaisir, Nakhon Chum n’a pas été épargnée par les constructions d’édifices religieux entre le XIVe et le XVIe siècle.

Ainsi, au sud de Nakhon Chum, au milieu des champs et de quelques habitations disparates, dans une zone appelée Aranyik (กลุ่ม​อรัญญิก​), soit la zone où était placée les temples de la forêt, on trouve plusieurs vestiges datant de ces heures glorieuses où la région de Kamphaeng Phet rayonnait.

Dans cette zone Aranyik, on trouve notamment le Wat Nong Langka (วัดหนองลังกา), sans conteste le plus impressionnant du périmètre, mais également d’autres vestiges dispersés sur quelques centaines de mètres, tel le Wat Mong Ka Lae (วัดหม่องกาเล), le Wat Nong Phikul (วัดหนองพิกุล), ou encore le Wat Nong Yai Chuai (วัดหนองยายช่วย).

L’un des premiers que vous apercevez sur place est le Wat Chedi Klang Thung, celui qui nous concerne ici. Mise à part son Chedi, il ne reste de nos jours plus grand-chose de cet ancien monastère, aujourd’hui entouré par des marécages et une rue habitée.

Le stupa monumental

Le stupa monumental

Cet imposant Chedi, selon toute vraisemblance édifié entre la fin du XIVe et le début du XVe siècle nous apprend le panneau informatif, a le mérite d’être bien conservé.

Doté d’une base carrée, il a été édifié en brique. A mesure qu’il s’élève vers le ciel, la structure se rétrécit, tel des escaliers, pour se terminer par une forme imitant un bouton de lotus, un héritage de l’influence de Sukhothaï.

S’il est toujours en bon état, il ne manque que la pointe finale à ce Chedi dépassant allégrement les vingt mètres de hauteur.

Le stupa et sa base carré

Le stupa et sa base carré

Devant ce stupa, il ne reste que la base du Viharn et l’autel en brique restauré.

Pour ajouter un zeste de spiritualité au lieu, un bouddha blanc fut ajouté. Si l’on en croit les quelques figurines, les bouteilles, et les fleurs déposées près de cette statue, les riverains, ou peut-être quelques visiteurs égarés, continuent à respecter et prendre soin de ce lieu de culte multi-centenaire.

Autel suivi de vestiges

bouddha blanc devant le stupa

Coordonnées GPS: N 16°28’20 E 99°30’53

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดคูยาง กำแพงเพชร