Wat Nong Lanka วัดหนองลังกา

De tous les temples et vestiges que l’on trouve près de la bourgade de Nakhorn Chun (นครชุม), juste en face de Kamphaeng Phet, le Wat Nong Lanka est le plus beau et le mieux préservé de tous, tout en restant un lieu relativement secret.

Par sa situation, le Wat Nong Lanka est ainsi destiné aux aventuriers, ou du moins pour les curieux, pour la bonne raison qu’il ne s’agit plus ici d’un lieu touristique aménagé comme peut l’être le Parc historique sur la rive opposée de la rivière Ping.

Édifié en brique, contrairement à la plupart des temples du Parc historique de Kamphaeng Phet, le Wat Nong Lanka, tout comme d’autres vestiges voisins, dont le Wat Chedi Klang Thung (วัด​เจดีย์​กลาง​ทุ่ง), fut édifié dans la zone des temples de la forêt (Aranyik – กลุ่ม​อรัญญิก​) de l’ancienne cité de Nakhon Chum.

Après sans doute quelques points de restaurations dans les dernières décennies, le Wat Nong Lanka a été laissé en paix, ce qui permet à la nature de reprendre ici ses droits.

vestiges et la nature cohabitent

Les vestiges et la nature cohabitent

Mur d'enceinte côté ouest

Le mur d’enceinte côté ouest

Une porte d'enceinte en brique

Une porte d’enceinte en brique

Les trois lignes du panneau informatif nous apprennent que ce complexe fut édifié entre le XIVe et le XVe siècle. Par sa configuration, les influences de Sukhothaï sont majeures ici, par exemple via le petit canal qui entoure entièrement le complexe, ce qui ne se retrouve nulle part dans le Parc historique de Kamphaeng Phet.

L’autre signe majeur de l’influence de Sukhothaï est la forme en cloche du stupa des lieux, presque intact malgré toutes ses décennies.

Au niveau de sa base, à chaque point cardinal, des niches de différentes tailles accueillaient autrefois des statues, dont une seule est toujours sur place, quoique très abimée.

Les autres ont été détruites, protégées, ou bien subtilisées. Lors de mon passage, j’ai d’ailleurs constaté des trous creusés à la hâte pour accéder au cœur du Chedi.

Niche du Chedi

Le Chedi possède quatre niches au niveau de sa base

L'une des niches du stupa

A l’est du stupa se trouve le Viharn des lieux, ou du moins ce qui l’en reste, essentiellement sa base.

Malgré son état, ce Viharn est un lieu hors du temps, entouré d’arbres centenaires et d’une végétation qui s’épaissit à mesure que les années défilent.

Viharn suivi du stupa et ses niches

Le Viharn côté est suivi du stupa et ses niches

Coordonnées GPS: N 16°28’6 E 99°30’39

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดช้างรอบวัดเทพโมฬี กําแพงเพชร