Wat Muen Ngoen Kong วัดหมื่นเงินกอง

Le Wat Muen Ngoen Kong compte parmi les beaux temples méconnus à Chiang Mai.

Un panneau informatif nous apprend qu’il fut fondé lors du règne de Phra Chao Kuna (พระเจ้ากือนา), au XIVe siècle.

Le Wat Muen Ngoen Kong se distingue à notre époque par son remarquable Viharn de style Lanna, restauré au début des années 90.

Wat Muen Ngoen Kong

Froton doré

L’intérieur, qui a préservé son aspect authentique, prend la forme d’une longue salle quadrillée par des colonnes parallèles, dont quelques unes arborent des Tung (ตุง), ces magnifiques drapeaux Lanna.

Au fond de la salle, plusieurs statues siègent sur l’autel mais le bouddha principal se remarque par son envergure et sa bonhommie.

Wat Muen Ngoen Kong

วัดหมื่นเงินกอง

Les murs de la salle, les colonnes et certains espaces au niveau de la charpente sont pourvus de peintures dorées réalisées au pochoir.

Peintures dorées

Deux autres Viharn sont positionnées près du Viharn central.

Le premier héberge une statue de Phra Chao Tan Jai (พระเจ้าทันใจ), un nom souvent associé à des bouddhas sacrés dans le nord de la Thaïlande.

Wat Muen Ngoen Kong

Phra Chao Tan Jai (พระเจ้าทันใจ)

Le deuxième pavillon est plus imposant car il abrite l’un des rares bouddhas allongés de l’agglomération, long d’une dizaine de mètres.

Si l’on en croit la date indiquée sur le fronton aux tons pastel, ce bouddha, ou du moins ce Viharn, fut érigé en 1954.

Wat Muen Ngoen Kong

bouddha couché Chiang Mai

Comme souvent à Chiang Mai, le stupa est positionné dans le prolongement du Viharn central.

Nommé Chedi Thong (เจดีย์ทอง), soit le Chedi d’or, sa chambre reliquaire repose sur une base carrée.

เจดีย์ทอง

Coordonnées GPS : N 18°47’7 E 98°58’52

Temples à découvrir

Commentaires

*

ตำหนักพระแม่กวนอิม เชียงใหม่