Wat Buppharam Chiang Mai วัดบุพพาราม เชียงใหม่

Monastère important à Chiang Mai fondé à la fin du XVe siècle, le Wat Buppharam est marqué par les différentes influences historiques sur la ville.

Pavillon pour le roi

Imposant, l’édifice central est un pavillon moderne sur deux étages nommé Ho Monthian Tham (หอ​มณเฑียร​ธรรม​). Il fut édifié en 1996 à l’occasion du cinquantième anniversaire du règne de sa majesté Bhumibol Adulyadej (Rama IX).

หอ​มณเฑียร​ธรรม

Ho Monthian Tham

L’intérêt de ce pavillon se concentre dans ses magnifiques décorations.

Au premier étage en particulier, la pièce est parsemée de jolies statues du Bouddha, dont une réplique du Bouddha d’émeraude, alors que les murs sont ornés de bas-reliefs et peintures murales.

Wat Buppharam Chiang Mai

Première étage du pavillon

วัดบุพพาราม เชียงใหม่

Wat Buppharam Chiang Mai

Réplique du Bouddha d’émeraude

L’une des fresques remarquables à cet étage illustre la ville de Chiang Mai autrefois, à travers ses temples et leur stupa respectif.

Cette peinture fut réalisée par Pornchai Jaima, un artiste dont la renommé s’étend via des galeries d’arts tendances.

Pornchai Jaima

Peinture de Pornchai Jaima

Les deux Viharn

Sur le côté ouest du monastère, deux Viharn sont placés côté à côté.

Le premier, appelé Viharn Lek (วิหาร​เล็ก​), soit le petit Viharn, fut édifié il y a deux ou trois siècles selon le panneau informatif auquel on se réfère.

Son style est un bel exemple de l’architecture Lanna. Son fronton allie le travail du bois et les reliefs en stuc alors que la salle héberge un bouddha imposant.

Wat Buppharam Chiang Mai

Petit Viharn

Fronton temple

Bas-reliefs en stuc

Wat Buppharam Chiang Mai

bouddhas du petit Viharn

Parallèle au petit Viharn, le grand Viharn et son fronton doré est plus récent d’après son architecture. Avant d’y pénétrer, observez attentivement les portes en bois, hautes de plusieurs mètres et magnifiquement sculptées.

Quadrillée par des colonnes, la vaste salle héberge quelques statues du Bouddha sur un autel joliment décoré.

Wat Buppharam Chiang Mai

Grand Viharn

Wat Buppharam Chiang Mai

Wat Buppharam Chiang Mai

L’intérêt de la pièce se tourne davantage vers ses murs latéraux, là où des peintures illustrent la vie du Bouddha et sa vie antérieure, le Vessantara Jataka.

Peinture Chiang Mai

D’après les recherches de Sébastien Tayac, ces peintures font partie d’un style qu’il a identifié comme « Lanna tardif ».1

Carte Chiang Mai

Autre carte de Chiang Mai

Stupa emblématique

A la suite des deux Viharn est placé l’Ubosot, ancien d’une centaine d’années d’après le panneau informatif.

Puis vient le magnifique stupa des lieux.

Wat Buppharam Chiang Mai

Stupa de style birman

Wat Buppharam Chiang Mai

Par bien des aspects, ce stupa de style birman ressemble à ceux du Wat Chetawan (วัดเชตวัน), et à celui du Wat Saen Fang (วัดแสนฝาง), deux temples situés dans la même rue.

Du fait de son importance historique et culturelle pour la ville de Chiang Mai, la visite du Wat Buppharam vous en coutera 20 bahts.

Coordonnées GPS: N 18°47’17 E 98°59’54

  1. Pour plus de détails sur ces peintures et sur celles du Ho Monthian Tham, et d’une manière générale sur les peintures dans les temples de Chiang Mai, n’hésitez pas à consulter sa thèse de doctorat intitulée La commande des peintures bouddhiques dans les monastères de la province de Chiang Mai
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดกานโถมกุมกามภิรมณ์วัดปราสาท เชียงใหม่