Wat Phrathat Sob Fang วัดพระธาตุสบฝาง

Près de Thaton, à la frontière birmane, le Wat Phrathat Sob Fang surplombe la vallée où s’écoule la rivière Kok (แม่น้ำกก), à l’extrême nord de la province de Chiang Mai.

L’accès au monastère se fait par une petite route dans le dernier kilomètre. Sur place, seuls quelques moines prennent soin de ce lieu de culte ancestral du nord de la Thaïlande.

L’histoire contée sur un panneau informatif fait en effet remonter les origines de ce temple à 1300 ans !

Selon la légende, le That, c’est-à-dire le Chedi, serait l’un des plus anciens du nord de la Thaïlande, précédant de plusieurs siècles la fondation de Chiang Rai et de Chiang Mai.

Ce Chedi possède d’ailleurs des origines communes avec celui du Wat Phrathat Chom Kitti à Chiang Saen (วัดพระธาตุจอมกิตติ), un autre temple de la région associé à des reliques millénaires.

Wat Phrathat Sob Fang

Le temple est situé en pleine nature, sur une colline

พระธาตุสบฝาง

Le Phrathat Sob Fang

De nos jours, le Wat Phrathat Sob Fang est un lieu de culte relativement isolé et peu fréquenté malgré sa sacralité.

Grâce à sa position sur une colline, un belvédère au nord du complexe offre un point de vue sur la vallée rizicole en contrebas et sur les montagnes en face, véritable frontière naturelle avec la Birmanie, plus précisément l’État Shan.

Wat Phrathat Sob Fang

Terrasse avec vue

Wat Phrathat Sob Fang

Montagnes marquant la frontière avec la Birmanie

Longtemps abandonné, le monastère doit sa physionomie actuelle au moine Kru Ba Siwichai au début du XXe siècle (ครูบาศรีวิชัย).

Le stupa, celui censé abriter les reliques depuis 1300 ans, prend la forme d’une structure hexagonale constituée de multiples redents et de niches à mi-hauteurs installées sur chacun des six côtés.

Wat Phrathat Sob Fang

Coordonnées GPS: N 20°2’39 E 99°24’1

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดดอยแท่นพระผาหลวงวัดอุดมมงคล แม่ข่า