Wat Si Yaek Saeng Phet วัดสี่แยกแสงเพชร

Partageant la même colline à l’est de la capitale provinciale Amnat Charoen, le Wat Si Yaek Saeng Phet et le Wat Tham Saeng Phet (วัดถ้ําแสงเพชร) sont pourtant deux monastères différents, malgré leur proximité et leur nom similaire.

Le Wat Tham Saeng Phet est niché au cœur de la forêt, alors que son voisin immédiat, le Wat Si Yaek Saeng Phet, est positionné sur un rocher.

Du au dénivelé entre les deux temples, pour se rendre de l’un à l’autre, il faut emprunter une route au milieu de la forêt sur quelques kilomètres.

Province d'Amnat Charoen

Route vers le temple

Wat Si Yaek Saeng Phet

Entrée du monastère

Ajahn Cha

Différents par leur apparence, ces deux monastères possèdent néanmoins un lien, à savoir le moine Luang Pu Cha (หลวงปู่ชา ; 1918 – 1992), ou Ajahn Cha (อาจารย์ชา), un moine de la tradition de la forêt dont la renommée dépasse les frontières du royaume.

Au Wat Si Yaek Saeng Phet, le stupa doré est ainsi dédié à ce moine illustre.

Wat Si Yaek Saeng Phet

Stupa dédié à Luang Pu Cha

A l’intérieur, une effigie de Luang Pu Cha trône au centre de cette salle arrondie.

Les peintures sur la partie supérieure dépeignent quelques scènes de la vie du Bouddha.

Sur les parties basses en revanche, il s’agit de représentations de Luang Pu Cha au cours de sa vie de renonçant. Il est représenté de manière hagiographique, vivant en forêt en harmonie avec les animaux sauvages.

Wat Si Yaek Saeng Phet

Luang Pu Cha

Peinture représentant Luang Pu Cha

Outre ce stupa doré, le Wat Si Yaek Saeng Phet est intéressant pour son bouddha allongé, une rencontre rare en Isan, qui plus est dans un style original et une posture singulière.

Wat Si Yaek Saeng Phet

bouddha allongé

Devant ce bouddha allongé se trouve l’immense Viharn du complexe, long de plusieurs dizaines de mètres.

Ouvert aux vents, il fait office de lieu de méditation.

วัดสี่แยกแสงเพชร

Viharn

Architecture en bois

L’ultime édifice d’intérêt du Wat Si Yaek Saeng Phet est son splendide Ubosot en bois de style néo-Lan Xang, c’est-à-dire inspirée par l’architecture des temples de Luang Prabang au Laos.

Inachevée à mon passage en 2017, la structure étant néanmoins déjà complète, et le bouddha blanc installé sur l’autel.

Au moment où vous lirez ces lignes, cet Ubosot est maintenant terminé.

Wat Si Yaek Saeng Phet

Ubosot en 2017

bouddha blanc

Au-delà de l’architecture générale, cette salle d’ordination arbore de magnifiques bas-reliefs, sur le fronton et à l’intérieur, formant l’un des plus beaux temples en bois de la région Isan.

Wat Si Yaek Saeng Phet

Coordonnées GPS : N 15°53’41 E104°43’46

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดอำนาจ