Wat Tham Saeng Phet วัดถ้ำแสงเพชร

Dans la province d’Amnat Charoen, le Wat Tham Saeng Phet est un monastère vivant en harmonie avec la forêt luxuriante.

Le temple voisin, le Wat Si Yaek Saeng Phet (วัดสี่แยกแสงเพชร), possède des édifices attrayants. Le Wat Tham Saeng Phet bénéficie quant à lui du charme de la nature : des bambous, des arbres immenses et une sérénité invitant à la méditation.

Ce monastère s’est d’ailleurs développé grâce à la pratique méditative.

Ajahn Cha médita

En 1968, Ajahn Cha (อาจารย์ชา), ou Luang Pu Cha (หลวงปู่ชา ; 1918 – 1992), un célèbre moine de la tradition de la forêt, est venue s’isoler ici-même dans un creux de la roche.

Selon le panneau informatif, il nomma son abri Tham Saeng Phet (ถ้ําแสงเพชร), soit grotte de la lumière du diamant.

Avec le temps, le monastère s’organisa. Il est aujourd’hui devenu une succursale du Wat Nong Pa Phong (วัดหนองป่าพง), le temple d’Ubon Ratchathani où Luang Pu Cha termina sa vie.

La lignée des moines méditant se poursuit avec les nouvelles générations.

Vers le bouddha debout

Le monastère possède quelques attraits à découvrir. Ils sont répartis dans l’ensemble du complexe, sur plusieurs hectares.

Débutons près de la porte d’enceinte, là où un parking jouxte la salle d’ordination (Ubosot).

Ubosot

Vous avez ensuite le choix de continuer tout droit ou bien tourner à gauche. La première solution, en allant tout droit, vous mène vers un bouddha géant en position de débout.

Haute d’environ 30 mètres à vue de nez, il est situé à l’écart du complexe, dans une zone déboisée.

Vous ne vous en douterez pas un instant depuis le plancher des vaches, mais ce bouddha fixe un réservoir d’eau et un barrage. Ils sont accessibles en poursuivant la route en direction du sud.

Vers l’abri de Luang Pu Cha

En revenant au point de départ cette fois-ci, un tunnel de bambous vous dirige vers le centre névralgique du monastère, là où sont situés les maisonnettes où vivent les moines et des salles annexes.

Wat Tham Saeng Phet

La visite se poursuit via un chemin goudronné. Le tracé est peuplé de statues d’animaux et de bouddhas cohabitant avec des arbres et des rochers.

Wat Tham Saeng Phet

Wat Tham Saeng Phet

วัดถ้ำแสงเพชร

La route débouche finalement sur la grotte fréquentée par Luang Pu Cha.

Première observation, la Tham Saeng Phet n’est pas tant une caverne qu’un abri aménagé sous une falaise. Elle sert toujours à méditer.

Grâce à la renommée de Luang Pu Cha, elle est aussi devenue un sanctuaire en l’honneur des moines de la tradition de la forêt.

Tham Saeng Phet (ถ้ำแสงเพชร)

Coordonnées GPS : N 15°53’18 E104°43’57

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระเหลาเทพนิมิตร