Wat Nong Pa Phong วัดหนองป่าพง

Le Wat Nong Pa Phong est un temple majeur de la région Isan. Il est situé dans le district de Warin Chamrap (วารินชำราบ), au sud de la ville d’Ubon Ratchathani.

Sa renommée provient de son ancien abbé en chef, le vénérable Luang Pu Cha (หลวงปู่ชา), ou Phra Ajahn Cha (พระอาจารย์ชา), un moine appartenant à la tradition de la forêt.

Né en 1918, Luang Pu Cha emprunta très jeune ce chemin spirituel, suivant les enseignements de grands maîtres, dont Luang Pu Man (หลวงปู่มั่น). Il voyagea dans le royaume pendant une décennie, de grottes en monastères, avant de s’établir en 1954 dans une forêt près de son village natal.

Cette forêt allait devenir le Wat Nong Pa Phong.

Le monastère gagna rapidement en renommée. Luang Pu Cha a en effet inspiré de nombreux bouddhistes depuis les années 50.

Il est même devenu le moine thaïlandais le plus connu dans le monde occidental, et plus de 300 monastères bouddhistes dans le royaume s’inspirent de sa voie. En quelque sorte, ce sont des succursales du Wat Nong Pa Phong, en thaïlandais des Saka (สาขา).

Musée pour Luang Pu Cha

Le complexe est divisé en deux entités distinctes.

La première, au cœur de la nature, est réservée aux moines et aux religieuses. Ils vivent dans cette zone et pratiquent le Dharma allié à la méditation, Patibat Tham (ปฏิบัติธรรม) en thaïlandais.

Cela n’est pas écrit en anglais mais, à moins d’être invité par un moine, les visiteurs ne peuvent pénétrer dans cette zone.

La seconde partie du monastère correspond à des lieux de pèlerinage pour rendre hommage à Lung Pu Cha. Sa mémoire se concentre dans deux édifices.

D’abord le premier bâtiment depuis le parking, un musée en son honneur (พิพิธภัณฑ์พระโพธิญาณเถร).

Cet espace comprend son cercueil, divers objets lui ayant appartenu, une courte biographie en anglais, des bas-reliefs le représentant, mais aussi, à l’étage, des bouddhas ou des fossiles découverts dans les environs.

Musée pour Luang Pu Cha

Effigie de Luang Pu Cha

Stupa pour sa mémoire

Le second édifice en mémoire de Luang Pu Cha est un Chedi bâti en 1992, soit quelques mois après son décès.

Il est positionné au nord du complexe, à la fin d’une allée au milieu de la nature. Il est nommé Chedi Athi Luang Pu Cha (เจดีย์อัฐิหลวงปู่ชา).

Semblable à un bouton de lotus, ce Chedi ressemble au Pha That Luang à Vientiane, le stupa doré emblématique de la capitale laotienne. Il faut néanmoins davantage y voir un clin d’œil plutôt qu’une réplique à proprement parler.

Route vers le stupa

Wat Nong Pa Phong

Stupa en l’honneur de Luang Pu Cha

วัดหนองป่าพง

L’intérieur sans fioritures est quadrillé par des colonnes dorées.

Au centre est positionné un reliquaire transparent abritant les reliques de Luang Pu Cha. C’est l’élément le plus sacré du monastère, le lieu de convergence des Thaïlandais.

Wat Nong Pa Phong

Wat Nong Pa Phong

Reliques de Luang Pu Cha

Coordonnées GPS : N 15°09’28 E104°49’55

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดถ้ำคูหาสวรรค์วัดปากแซง