Wat Thong Lap Lae วัดท้องลับแล

Proche du charmant Wat Chedi Khiri Wihan (วัดเจดีย์คีรีวิหาร) et du Wat Don Sak (วัดดอนสัก), dans la paisible province d’Uttaradit, le bien nommé Wat Thong Lap Lae est un monastère historique de la bourgade de Muang Lab Lae (เมืองลับแล).

Depuis la porte d’enceinte, vous faîtes directement face à deux bâtiments.

De face, le Viharn est positionné sur la gauche. Il se caractérise par ses gables en bois sculptés en bas-relief représentant des motifs floraux.

Wat Thong Lap Lae

Viharn en restauration en 2017

A l’intérieur, si vous avez la chance d’y pénétrer, vous découvrez une salle à la charpente apparente, quelques statues au fond, mais surtout des fresques sur la partie supérieure des murs.

Difficile de déterminer leur ancienneté dans la pénombre, mais elles restent colorées et détaillées, ce qui n’est pas commun dans ces contrées.

Si l’histoire contée n’est pas aisé à identifier, on reconnait tout de même, au dessus de la porte d’entrée, quelques scènes dépeignant l’enfer bouddhique et ses tortures sanguinaires.

Charpente rouge

Wat Thong Lap Lae

Les peintures murales font le tour de la salle

Wat Thong Lap Lae

Wat Thong Lap Lae

A côté du Viharn, vous trouvez la salle d’ordination du Wat Thong Lap Lae.

Cet Ubosot se caractérise par ses arêtes de toiture dorées et ses trois porches. Deux d’entre-deux ont pour rôle d’abriter les escaliers d’accès mais aussi les lions mythologiques, les protecteurs des lieux, les fameux Singh (สิงห์).

Cette disposition donne une certaine classe à l’édifice. D’ailleurs, cette architecture partage des similitudes, mais dans des dimensions plus modestes, avec un célèbre temple d’Ayutthaya, le Wat Na Phra Men (วัดหน้าพระเมรุ).

Wat Thong Lap Lae

Ubosot et ses lions protecteurs, les Singh (สิงห์)

Muang Lap Lae

Coordonnées GPS: N 17°40’15 E100°1’41

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดดอนสักวัดดงสระแก้ว