Wat Pa Ban Tat วัดป่าบ้านตาด

A la sortie d’un village au sud de la capitale provinciale Udon Thani, le Wat Pa Ban Tat est un temple important de la région nord-est de la Thaïlande (Isan).

En 1913, ce village a vu naitre Luang Ta Mahabua (หลวงตามหาบัว), le deuxième d’une fratrie de seize enfants.

Rentré dans les ordres à l’âge de 21 ans pour satisfaire au désir de son père, il ne quitta plus jamais la robe monastique. Après sept années d’apprentissage dans un monastère, il devint un moine errant et un disciple de Luang Pu Man (หลวงปู่มั่น), l’instigateur de la tradition de la forêt et un maître de la méditation.

Son dévouement à poursuivre la voie du Dharma et atteindre l’Éveil fut si forte qu’à l’approche de son décès en 1949, Luang Pu Man aurait désigné Luang Ta comme son successeur.

Le Wat Pa Ban Tat trace ses origines en 1955, lorsque la mère de Luang Ta voulu devenir Mae Chi (แม่ชี). Alors, son fils, afin de lui permettre de progresser dans sa vie spirituelle, établit ce monastère à la lisière de son village d’origine.

Dès lors, grâce à sa rigueur morale, sa discipline et sa maîtrise de la méditation, Luang Ta Mahabua permit à son temple de gagner rapidement en influence, avant d’accueillir de nombreux moines et laïques venus pratiquer la méditation.

Décédé en 2011, Luang Ta Mahabua est considéré comme un saint bouddhiste ayant atteint le nirvana, l’un des moines les plus respectés et des plus influents de la deuxième partie du XXe et début du XXIe siècle.

Comme cela arrive souvent après le décès d’un moine important, le temple est dorénavant en pleine expansion architecturale.

En septembre 2017, un musée en son honneur, sous la forme d’un Viharn à l’architecture contemporaine, était sur le point d’être achevé (พิพิธภัณฑ์ หลวงตามหาบัว)

Wat Pa Ban Tat

Le Viharn-musée en l’honneur de Luang Ta Mahabua

A l’intérieur de cet édifice de grande classe, l’histoire de sa vie est racontée et quelques effets personnels et trois statues sont exposés.

Wat Pa Ban Tat

Wat Pa Ban Tat

La statue de Luang Ta Mahabua au centre

Luang Ta Mahabua

Quelques effets personnels de Luang Ta Mahabua

Sur l’extérieur, autour de la structure, des bas-reliefs racontent l’histoire de la vie de Luang Ta Mahabua, de manière quelque peu hagiographique.

Ce qui interpelle lorsqu’on observe l’histoire de sa vie présentée sur ses bas-reliefs est le rapprochement avec la vie du Bouddha. A peu de chose près, son parcours de vie est en effet similaire à celui de Siddartha Gautama, le Bouddha historique.

Luang Ta Mahabua

Bas-relief sur la naissance de Luang Ta Mahabua

Si ce musée Viharn est déjà ouvert au public, en septembre 2017 un autre Viharn et un Chedi-musée dans la continuité en étaient au stade des fondations.

Le monastère en tant que tel est légèrement excentré. Comme il est de coutume pour les temples de la tradition de la forêt, différentes Sala (ศาลา) et les modestes Kuti (กุฏิ) sont dispersées dans une forêt épaisse où les animaux, écureuils et poules en têtes, ont toutes leur place.

วัดป่าบ้านตาด

Sanctuaire pour Luang Ta dans une Sala

วัดป่าบ้านตาด

Un chemin dans le monastère, à parcourir pied nu.

Cette partie en forêt n’est pas à proprement parler à visiter mais la renommée du moine Luang Ta Mahabua s’est tellement propagée à l’échelle de tout le pays que les curieux restent nombreux.

En théorie, il est possible pour un étranger de venir méditer et pratiquer le Dharma dans ce temple mais il faudra suivre des recommandations précises et des règles strictes qui me semblent délicates si vous connaissez peu le bouddhisme ou la Thaïlande.

Coordonnées GPS: N 17°17’56 E102°46’52

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดป่าสันติกาวาสวัดโพธิสมภรณ์