Wat Mahathat Thep Chinda วัดมหาธาตุเทพจินดา

Au sud-est de la capitale provinciale Udon Thani, le Wat Mahathat Thep Chinda est un temple historique bordant le célèbre lac de la région et ses fleurs roses.

Une fois n’est pas coutume, l’un des aspects les plus anciens de ce monastère est son arbre sacré, en l’occurrence un tamarinier qui aurait plus de 1000 ans d’âge. Il sert de sanctuaire pour les gens du village.

Tamarinier

Le tamarinier sacré

L’Ubosot moderne est quant à lui directement suivi par un fin stupa, une caractéristique de l’influence laotienne. D’une certaine manière, il est similaire à celui du Wat Phrathat Don Kaeo (วัดพระธาตุดอนแก้ว), non loin de là mais situé au sud du lac.

De manière originale pour la région, deux niches à même le stupa abritent chacune un bouddha atypique près duquel on peut se rapprocher via une échelle.

Wat Mahathat Thep Chinda

La salle d’ordination (Ubosot)

 วัดมหาธาตุเทพจินดา

Le fin stupa à la suite de l’Ubosot

Wat Mahathat Thep Chinda

Wat Mahathat Thep Chinda

Un bouddha placé dans une niche sur le stupa

Le lac et ses nymphéas roses

L’atout incontestable du Wat Mahathat Thep Chinda reste qu’il jouxte le célèbre lac de la province d’Udon Thani, nommé Nong Han Kumphawapi (หนองหานกุมภวาปี), ou plus sobrement Talay Bua Daeng (ทะเลบัวแดง), ce qui est souvent traduit en anglais pas Red Lotus Lake, soit le lac des lotus rouges.

Ce nom en anglais, et par extension en français, est trompeur pour deux raisons. La première est que les fleurs qui jaillissent des eaux de novembre à février ne sont pas tant rouges que roses mais, surtout, il ne s’agit pas de fleurs de lotus comme il l’est souvent prétendu.

Si l’on trouve sur place différentes variétés, dont effectivement quelques fleurs de lotus, l’immense majorité des fleurs qui peuplent ce lac de novembre à février sont bel et bien des nénuphars tropicaux, des Water Lilies en anglais, ce qui se reconnait notamment à leurs feuilles flottant sur l’eau.

Toujours est-il que ce temple n’est pas seulement près du lac mais également près de l’embarcadère d’où vous pouvez louer un bateau pour partir en excursion.

En soi, il s’agit d’un lieu touristique, essentiellement fréquenté de novembre à février. L’ayant visité en octobre, soit un mois trop tôt, il s’agit d’un bel endroit tout au long de l’année, offrant une belle vue sur le lac, surtout depuis l’une des tours d’observations près de l’embarcadère.

Nong Han Kumphawapi

L’une des tours d’observation au bord du lac

Nong Han Kumphawapi

Nong Han Kumphawapi

L’embarcadère d’où s’élancent les bateaux pour visiter le lac

Coordonnées GPS: N 17°12’52 E103°2’6

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระพุทธบาทบัวบกวัดพระธาตุดอนแก้ว