Wat Thung Si Wilai วัดทุ่งศรีวิไล

Ban Chi Thuan (บ้านชีทวน) est un village au nord-ouest d’Ubon Ratchathani. Il logé dans un décor constitué de rizières.

Le Wat Thung Si Wilai est situé à l’écart, à deux ou trois cents mètres des habitations.

Le temple est encerclé par les rizières

Dans un périmètre réduit, l’enceinte du temple s’apparente à un musée, avec trois stupas dorés alignés, un Ubosot, plusieurs sanctuaires, un Viharn hexagonal en l’honneur de Guanyin, une réplique d’un pilier d’Askhoka, ou encore un pavillon abritant des statuettes anciennes.

Entrée du monastère

วัดทุ่งศรีวิไล

Statues sacrées

Le Wat Thung Si Wilai doit sa renommée à trois bouddhas exposés dans le Viharn central.

Le plus important, logiquement placé au centre, se nomme Luang Po Phra Phuttha Wiset (หลวงพ่อ​พระ​พุธ​วิเศษ), soit le bouddha magique.

Ce bouddha serait âgé d’un millénaire, renvoyant à la période de Dvâravatî d’après le prospectus. La statue étant recouverte de feuilles d’or, il est délicat d’en savoir plus sur son apparence originelle.

Viharn central

Les trois bouddhas sacrés

Wat Thung Si Wilai

Luang Po Phra Phuttha Wiset (หลวงพ่อ​พระ​พุธ​วิเศษ)

Sur la gauche, le deuxième bouddha sacré se nomme Luang Po Phra Phuttha Chaisit (หลวงพ่อ​พระ​พุธ​ชัย​สิทธิ์), alors que le troisième est un bouddha debout dénommé Luang Po Phra Ruang Rojanarit (หลวงพ่อ​พระ​ร่วง​โรจน​ฤทธิ์).

Luang Po Phra Phuttha Chaisit (หลวงพ่อ​พระ​พุธ​ชัย​สิทธิ์)

Luang Po Phra Ruang Rojanarit (หลวงพ่อ​พระ​ร่วง​โรจน​ฤทธิ์)

Le Wat Tung Siwilai est organisé comme certains temples de la capitale, les édifices religieux étant délimités par un mur d’enceinte.

Sur un côté, une allée couverte, Phra Rabiang en thaïlandais (พระระเบียง), accueille une rangée de bouddhas. Dans leur dos, les peintures au style aérien racontent la vie de Siddhârtha Gautama, le Bouddha historique.

Ces illustrations originales sont en réalité un modèle dupliqué car on les retrouve dans un temple à l’autre bout du pays, le Wat Khok Bamrungrat (วัดโคกบำรุงราษฎร์), dans la province de Ratchaburi !

Au fond de l’allée est logé un bouddha dont le style inhabituel en Thaïlande s’inspire du bouddha allongé de Kushinagar, lieu du grand parinirvana du Bouddha, c’est-à-dire son décès.

Wat Thung Si Wilai

Stupa et ponton sur les rizières

L’intérêt du Wat Thung Si Wilai, et plus généralement du village de Ban Chi Thuan, ne s’arrête pas là.

En son cœur, le bourg compte deux autres temples significatifs, nommément le Wat Sinuan Saeng Sawang Arom (วัดศรีนวลแสงสว่างอารมณ์) et le Wat That Suan Tan (วัดธาตุสวนตาล).

Ce dernier est intéressant pour son stupa, dont le style avoisine le célèbre Phrathat Phanom.

Wat That Suan Tan

Dans le village, le stupa du Wat That Suan Tan (วัดธาตุสวนตาล)

À l’extrémité nord, un ponton au milieu des rizières relie deux villages, une attraction pleine de charme lorsque les pousses de riz sont au plus haut, entre septembre et fin octobre/début novembre.

Contrairement à certains pontons touristiques, celui-ci n’est pas factice car il sert véritablement aux habitants pour relier à pieds Ban Chi Thuan à un hameau. Admirez le décor !

Ban Chi Thuan

Ponton reliant les deux villages

Ubon Ratchathani

Ban Chi Thuan bridge

Coordonnées GPS : N 15°17’35 E104°39’50

Temples à découvrir

Commentaires

*

หอไตรหนองขุหลุ