Wat Tham Krabok วัดถ้ำกระบอก

Au nord-ouest de la province de Saraburi, le Wat Tham Krabok est un temple atypique. Il est renommé entres autres pour son centre de désintoxication.

Des gens du monde entier se rendent en effet sur place pour affronter leur dépendance à la drogue ou l’alcool.

Le succès de la méthode ? Une rigueur monacale et un breuvage mystérieux provoquant des vomissements. Pour plus d’informations, vous pouvez vous reporter directement à leur site internet, en cliquant ici.

Autrefois, le monastère fut un camp de réfugié non-officiel. Plusieurs milliers de Hmongs et de Laotiens vivaient aux abords du monastère, avant d’être accueillis par les États-Unis en 2004.1

Sans doute dû à ce passé et son fonctionnement, le Wat Tham Krabok dégage une atmosphère troublante, où le désespoir côtoie l’espoir.

Au-delà de la mission sociale, l’architecture du temple et la grandeur du complexe sont digne d’intérêts. D’abord le cadre en tant que tel. Niché au pied d’une colline, l’enceinte s’étend sur plusieurs hectares.

Une impression de gigantisme se dégage des lieux et d’imposants bouddhas ont été déposés un peu partout dans l’enceinte.

Au centre du complexe, un Viharn immense est placé parallèlement à l’Ubosot. Il abrite sobrement trois effigies de moines.

L’Ubosot quant à lui fait côtoyer des bouddhas dorés sur son contour.

Viharn

Wat Tham Krabok

Ubosot

Noir c’est noir

Sur une plateforme circulaire, un parvis présente une assemblée d’imposants bouddhas noirs. Ils sont entourés par une vingtaine d’autres bouddhas.

La scène impressionne par son ampleur et la couleur des statues, peut-être réalisées avec du charbon ou de la roche volcanique.

Wat Tham Krabok

Wat Tham Krabok

วัดถ้ำกระบอก

Coordonnées GPS : N 14°42’19 E100°49’30

  1. Pour plus de détails sur cette période, voir un document illustré et rédigé en anglais par le professeur Pao Lor, accessible en cliquant ici
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระพุทธฉาย