Wat Chakkrawan Phumphinit วัดจักรวาลภูมิพินิจ

Le Wat Chakkrawan Phumphinit accueille dans sa vaste enceinte l’un des plus beaux et intéressants Sim (สิม) de la province de Roi Et.

Wat Chakkrawan Phumphinit

La Sala Kan Parian sur la gauche et le Sim sur la droite

Similaire par son apparence et son architecture à d’autres de la province, dont les Sim du Wat Sema Tha Kho (วัดเสมาท่าค้อ) ou du Wat Si Than (วัดศรีฐาน), cette salle d’ordination possède un attrait supplémentaire par rapport à ses voisins, à savoir ses peintures murales, appelées Hup Taem (ฮูปแต้ม) en Isan.

Elles sont notamment présentes sous le porche d’entrée où elles dépeignent des scènes de la cosmologie bouddhique, ainsi que quelques scènes classiques de la vie du Bouddha Shakyamuni.

On reconnait ainsi très bien le prince Siddartha Gautama (le Bouddha), au dessus de l’entrée, en train de couper ses longs cheveux, signe décisif de son changement de vie.

Au dessus de lui, il s’agit de la célèbre scène de la prise de la terre à témoin où Phra Mae Thorani (พระแม่ธรณี), la déesse de la Terre, surgit pour inonder les troupes de Mara, le tentateur. Sur l’un des côtés, quelques personnages subissant une séance de torture illustrent par ailleurs l’enfer bouddhique.

Peinture murale dans un temple bouddhiste

Peintures sous le porche d’entrée. Au premier plan Siddartha Gautama coupant ses longs cheveux

Wat Chakkrawan Phumphinit

Quelques illustrations de tortures sous le porche d’entrée

A l’intérieur, on retrouve des peintures au style similaire, essentiellement sur le mur du fond et sur celui de gauche. Malgré les années, elles gardent toutes leurs couleurs. Elles sont par ailleurs davantage désordonnées par leur style où le récit semble se mélanger entre le haut, le bas, et les côtés.

Wat Chakkrawan Phumphinit

Les peintures colorées à l’intérieur du Sim

Peinture murale bouddhiste

Un aspect extérieur intéressant de cet édifice, qui se retrouve d’ailleurs souvent dans les Sim de la province de Roi Et, sont les ornements en bois.

Observez par exemple les deux lambrequins proéminents et descendants, une configuration qui se retrouve également sur le lambrequin central du Wat Khon Kaen Nuea (วัดขอนแก่นเหนือ).

Wat Chakkrawan Phumphinit

Le gable et les proéminents lambrequins en bois

Appréciez également les corbeaux, c’est-à-dire les liants sculptés en bois représentant des Nagas. Outre leur fonction décorative, ils connectent le toit aux façades latérales, un détail architectural d’une grande finesse appelé Khan Tuai (คันทวย).

Coordonnées GPS: N 15°44’10 E103°58’45

Temples à découvrir

Commentaires

*

เจดีย์มหามงคลบัววัดรัตนไตรคม