Prasat Nong Ku ปราสาทหนองกู่

Le Prasat Nong Ku, aussi connu sous le nom de Prang Ku (ปรางค์กู่), est un vestige khmer du XIIIe siècle situé à une dizaine de kilomètres à l’est de la capitale provinciale Roi Et, au cœur de l’Isan.

Ces vestiges correspondent à un arogyasālā, c’est-à-dire une chapelle d’hôpital qui fut édifiée, comme une centaine d’autres, par l’empereur khmer Jayavarnam VII, un pratiquant du bouddhisme mahāyāna.

Restauré par la méthode anastylose comme en témoigne les changements de couleurs abrupts entre les pierres, le Prang Ku est aujourd’hui au centre d’un monastère bouddhiste, le Wat Si Rattanaram (วัดศรีรัตนาราม).

La disposition du Prank Ku correspond à la plupart des arogyasālā : un mur d’enceinte en latérite protège le Prasat, soit la tour centrale, ainsi qu’un édifice secondaire, tous les deux bâtis en latérite, à l’exception des chambranles des portes et les linteaux originels en grès.

Prasat Nong Ku

ปราสาทหนองกู่

Linteau khmer Thaïlande

Linteau en grès originel sculpté en bas-relief

Dans le gopura, c’est-à-dire l’unique entrée permettant de franchir le mur d’enceinte, un lingam siège au centre de la structure.

Symbole hindouiste faisant explicitement référence à Shiva, il reçoit la dévotion de fidèles qui l’enrobent de rubans colorés.

Prasat Nong Ku

Lingam dans le gopura

Lingam Thaïlande

Le Prang Ku étant un lieu de culte vivant, les locaux viennent s’y recueillir devant plusieurs images du Bouddha éclairées par la lumière du jour.

Prasat Nong Ku

Statuettes dans la tour

Notez enfin que près des vestiges, un pavillon héberge quelques Sema historiques, en grès et en latérite.

Pavillon annexe

Wat Si Rattanaram

Stèle Dvâravâti

Sema en grès

Coordonnées GPS : N 16°4’38 E103°44’6

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดสระเกตุ บ้านน้ำคำ