Wat Chulamani Phitsanulok วัดจุฬามณี พิษณุโลก

Le Wat Chulamani est l’un des plus anciens temples de la province de Phitsanulok, situé à quelques kilomètres au sud du centre-ville actuel, le long de la rivière Nan.

De son époque glorieuse, seul quelques vestiges ont traversé les siècles mais ils gardent tout leur intérêt.

Dans la continuité de l’Ubosot moderne, les vestiges sont ainsi dispersés au milieu d’un pré délimité par un mur d’enceinte légèrement abaissé par rapport au reste du complexe.

Au milieu du gazon, le premier édifice qui capte l’attention est le Viharn de couleur blanche, en réalité une reconstruction sur les ruines de l’ancien.

Il accueille de nos jours un superbe bouddha sacré, haut d’environ trois mètres, nommé Luang Po Phet (หลวงพ่อ​เพชร). Sculpté à même le grès, ce bouddha ancien de plusieurs siècles est de style Chiang Saen.

Wat Chulamani Phitsanulok

Le Viharn blanc accueillant Luang Po Phet

Luang Po Phet (หลวงพ่อเพชร)

Luang Po Phet (หลวงพ่อเพชร)

A côté de ce Viharn restauré, vous trouvez les vestiges d’un Montop abritant une empreinte du Bouddha, mais aussi, à l’arrière de l’édifice, protégé derrière une vitre, une inscription toujours visible datant du règne de Naraï le Grand, soit au XVIIe siècle.

Les vestiges du Montop et son empreinte du Bouddha

Les vestiges du Montop et son empreinte du Bouddha

Le Prang en latérite

A la suite de ce Montop, il s’agit d’un bel exemple de l’influence de l’architecture khmère avec la présence d’un Prang (ปรางค์).

Bien que son sommet se soit écroulé il y a bien longtemps, il est toujours debout. Il a par ailleurs été bâti à l’aide de pierre de latérite, contrairement aux autres édifices à proximité, tous en briques.

L’intérêt de ce sanctuaire vient de la possibilité de gravir les quelques marches pentues pour y pénétrer. Un corridor vous mène alors dans la pièce principale où seul un sanctuaire constitué d’une statuette continue d’être entretenu et révéré.

Prang en latérite

Les vestiges du Prang en latérite

Le corridor du Prang

Le corridor du Prang

Sanctuaire bouddhiste

Sanctuaire dans le Prang

Par ailleurs, sur la partie extérieure de ce Prang, des bas-reliefs en stuc sont toujours visibles en plusieurs endroits, certains toujours intacts laissant apparaître des personnages ou des cygnes.

Bas-relief en stuc

Bas-relief en stuc sur l’extérieur du Prang

Dernière structure placée à l’intérieur de ce mur d’enceinte, vous trouvez l’ancien Ubosot, dont il ne reste pour ainsi dire que sa base et les stèles sacrées qui l’entourent, les Bai Sema (ใบเสมา).

Néanmoins, si vous visitez les lieux, il se pourrait que sa physionomie évolue car il était en pleine rénovation à mon passage, en avril 2017.

Ancien Ubosot en restauration

Ancien Ubosot en restauration

Wat Chulamani Phitsanulok

De nos jours, mis à part Luang Po Phet évoqué précédemment, le Wat Chulamani n’abrite plus de bouddhas anciens.

En revanche, au Wat Phra Si Mahathat Worawiharn (วัดพระศรีมหาธาตุวรมหาวิหาร), au centre-ville de Phitsanulok, de multiples statues trouvées ici-même sont exposées à l’intérieur du cloître, donnant une idée de l’importance du Wat Chulamani à son apogée.

Coordonnées GPS: N 16°47’16 E100°13’3

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดธรรมจักรวัดถ้ำทองเจริญธรรม