Wat Woranat Banphot วัดวรนาถบรรพต

La ville de Nakhon Sawan étant partiellement entourée de collines, c’est tout naturellement que plusieurs temples bouddhistes ont investi les lieux au cours de l’histoire. Le Wat Woranat Banphot, au nord ouest de la ville, est l’un de ceux là.

Pour atteindre la partie haute et son empreinte sacrée, vous disposez de deux options: une route aux virages serrés ou bien l’escalier. Il va sans dire que la seconde alternative est conseillée car cette rampe en ligne droite possède un attrait unique.

Les faces des marches ont en effet été décorées à l’aide de céramiques colorées.

Avec le bon angle de vue, vous constaterez que l’ensemble forme des boutons de lotus géants !

Avant d’atteindre le sommet de l’escalier, se dissimule sur la droite un magnifique bouddha géant, en photo en haut de cette page.

Nommé Luang Po To (หลวงพ่อ​โต​), il possède la singularité d’effectuer de la main droite la varada-mudrā, c’est-à-dire le geste du don, alors que sa main gauche est en position de l’abhaya-mudrā, signifiant son absence de crainte.

Wat Woranat Banphot

Les mosaïques forment des boutons de lotus!

escalier décoré

Province Nakhon Sawan

Une fois atteint le haut de l’escalier, la vue est dégagée sur la ville dans la direction sud, alors qu’à l’ouest le paysage se déploie vers la grandiose pagode dorée du Wat Khiriwong (วัดคีรีวงศ์).

Wat Khiriwong

Panorama sur la pagode dorée du Wat Khiriwong

Empreinte sacrée

Ce parvis abrite un Chedi doré et un Montop (มณฑป). A l’intérieur, comme souvent dans les Montop surélevés, une empreinte du Bouddha est exposée.

Protégée par une vitre, elle est extrêmement précieuse et sacrée car elle date du XIVe siècle, c’est à dire de l’ère Sukhothai!1

Wat Woranat Banphot

Chedi sur le parvis

Empreinte Bouddha

Empreinte du Bouddha du XIVe siècle et ses 108 signes auspicieux

Stupa historique en ville

Le complexe du Wat Woranat Banphot s’étend aussi en ville, non loin de la colline, en direction du sud-est lorsque vous admirez la vue.

Wat Woranat Banphot

Vue sur le temple en ville

Cette partie en ville est intéressante pour son Chedi historique en forme de cloche. L’enduit ayant disparu, des herbes se faufilent entre les briques orangers.

Derrière ce stupa, un Viharn abrite une statue dorée de Luang Pu Tong (หลวง​ปู่​ทอง), un ancien bonze révéré de ce temple. Longtemps déserté, c’est lui qui le réhabilita à partir de la fin du XIXe siècle.

Luang Pu Tong était reconnu pour sa rigueur morale. Il ne mangeait que des offrandes reçues dans son bol à aumône et vivait à l’ombre d’un arbre. Décédé en 1941 à 85 ans, sa mémoire perdure de nos jours.

Wat Woranat Banphot

Chedi historique

Wat Woranat Banphot

Viharn en l’honneur de Luang Pu Tong (หลวง​ปู่​ทอง)

Coordonnées GPS de l’escalier : N 15°42’49 E100°8’4

  1. Pour en apprendre davantage sur les empreintes du Bouddha de cette période, vous pouvez consulter cet article de Michel Lorrillard: Lorrillard Michel. “Aux origines du bouddhisme siamois [Le cas des buddhapāda]”. In: Bulletin de l’Ecole française d’Extrême Orient. Tome 87 N°1, 2000. pp. 23-55
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเกรียงไกรกลาง