Wat Song Khon วัดสองคอน

Au nord de la province de Mukdahan en arrivant depuis That Phanom et son stupa sacré, plusieurs villages se succèdent le long de la route.

Après un détour par les rapides du Mekong nommées Kaen Kabao (แก่งกะเบา), vous atteignez la célèbre église du Wat Song Khon, un lieu aussi connu sous le nom de Sanctuaire catholique pour les martyrs de Thaïlande (Our Lady of the martyrs of Thailand Shrine).

Le père Xavier

La foi catholique a gagné ce village en 1887, sous l’influence d’un père français nommé Xavier Guégo, un pionnier de la région et fondateur de la mission catholique au Laos.1

Les habitants du village de Song Khon souffraient alors de fortes fièvres, symptômes attribués à des fantômes d’après le panneau informatif. Le père Xavier les aurait alors soignés et rassurés, puis convertis.

Depuis cette époque, le village est catholique et l’église s’est agrandie, jusqu’à devenir un vaste complexe. Quelques nonnes séjournent sur place.

Les fidèles étant assidus, si vous arrivez à la sortie de la messe, vous aurez l’impression d’être aux Philippines plutôt qu’au bord du Mékong!

Le Wat Song Khon possède une église au design audacieux ayant remporté en 1996 le prix d’architecture remis par la société des architectes siamois (Association of Siam Architects), et en 2002 un second prix décerné par ARCASIA (The Architects of Asian Association).

De forme carré et constitué de grès aux tons roses, des piliers massifs soutiennent la structure. Un immense parvis en arc de cercle précède le bâtiment.

Wat Song Khon

Our Lady of the martyrs of Thailand Shrine

Parvis du sanctuaire

วัดสองคอน

L’intérieur, là où se déroule les messes, est sobre en comparaison de la taille du bâtiment.

Wat Song Khon

Les sept martyrs

Un sanctuaire a donc donné son nom à cette église.

Derrière des vitres, des mannequins, dont trois adolescents, représentent sept catholiques tués en 1940 car ils n’ont pas renoncé à leur foi catholique.

Leur sacrifice a été reconnu par Jean-Paul II en 1989. Il les désigna alors martyrs et bienheureux.

Sept, c’est également le nombre de piliers qui soutiennent la structure, un détail symbolique montrant que l’architecture de l’église se veut autant un lieu de culte qu’un sanctuaire en hommage à ses sept martyrs exécutés par les forces siamoises au moment de la guerre franco-thaïlandaise.

Our Lady of the martyrs of Thailand Shrine

Les sept martyrs

Cercueil transparent

Wat Song Khon

Chaque côté compte sept piliers

Province de Mukdahan

Fleuve Mékong derrière l’église

Coordonnées GPS : N 16°46’29”, E 104°44’15

  1. Retrouvez son long portrait en plusieurs parties via les liens suivants. Première partie : https://archives.mepasie.org/fr/bulletins/un-pionnier-de-la-brousse-laotienne-le-pare-xavier-1 Deuxième partie : https://archives.mepasie.org/fr/bulletins/un-pionnier-de-la-brousse-laotienne-le-pare-xavier-2 Troisième partie : https://archives.mepasie.org/fr/bulletins/un-pionnier-de-la-brousse-laotienne-le-pare-xavier Quatrième partie : https://archives.mepasie.org/fr/bulletins/un-pionnier-de-la-brousse-laotienne-le-pare-xavier-3
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระศรีมหาโพธิ์วัดรอยพระพุทธบาทภูมโนรมย์