Wat Phuttha Mongkhon Kantharawichai วัดพุทธมงคล กันทรวิชัย

Au nord de la capitale provinciale Maha Sarakham, dans le district de Kantharawichai, on repère le Wat Phutta Mongkhon grâce au bruit des klaxons.

Abritant le bouddha le plus célèbre de la province, près de la moitié des voitures klaxonnent en effet lorsqu’elles passent devant ce temple.

Cette route reliant Maha Sarakham à Kalasin, autant dire que le bruit du signal sonore est incessant.

Mais quel est ce bouddha qui mérite tant d’attention ?

Nommé Phra Phuttha Mongkhon (พระพุทธมงคล) ou bien Phra Phuttha Rup Phra Yuen Mongkhon (พระพุทธรูปพระยืนมงคล), il s’agit d’un bouddha en grès haut de 4 mètres.

Phra Phuttha Rup Phra Yuen Mongkhon peut se traduire par image du bouddha auspicieux en position debout.

De style dvâravatî, cette statue est millénaire mais fut profondément restaurée il y a une centaine d’années comme le laisse présager son apparence. Son cou et certains de ses membres ne sont pas d’origine.

Wat Phuttha Mongkhon Kantharawichai

Phra Phuttha Mongkhon (พระพุทธมงคล)

Ce bouddha sacré est logé dans les racines d’un abre, donnant à l’ensemble un attrait original contribuant à sa renommée. Les fidèles qui défilent par centaines chaque jour le couvrent de feuilles d’or.

Kantharawichai

Wat Phuttha Mongkhon

Les deux cousins

Phra Phuttha Mongkhon est un cousin de Phra Phuttha Ming Muang (พระพุทธมิ่งเมือง), un autre bouddha millénaire du district.

Ces deux bouddhas sont les plus beaux exemples des découvertes archéologiques renvoyant à la période de Dvâravatî dans le district de Kantharawichai.

Selon le panneau informatif, la croyance stipule que Phra Phuttha Ming Muang fut sculpté par des hommes et Phra Phuttha Mongkhon par des femmes lors d’un épisode de sécheresse.

Lorsque ces deux bouddhas furent achevés, la pluie se mit enfin à tomber.

Coordonnées GPS : N 16°18’31 E103°18’2

Temples à découvrir

Commentaires

*

พระธาตุนาดูน