Wat Phra Chedi Sao Lang วัดพระเจดีย์ซาวหลัง

Le Wat Phra Chedi Sao Lang est un temple renommé à la sortie nord de la ville de Lampang, un lien entre les rizières qui arrivent et les derniers quartiers résidentiels.

Au nombre de vingt

Dès votre arrivée, votre regard se dirigera vers les vingt Chedi iconiques. Ils furent restaurés il y a une centaine d’années. Leur nombre exact a donné son nom au temple puisque dans le dialecte local Sao Lang (ซาวหลัง) se traduit par vingt stupas.

Un seul se distingue par ses dimensions mais tous partagent le même style, un mélange d’influence Lanna et birmane.

Wat Phra Chedi Sao Lang

La légende fait remonter leur origine lors d’un pèlerinage de deux moines originaires d’Inde, venus enseigner ici-même le Dharma, la voie du Bouddha.

Devenu un fervent disciple, un prince local supplia les deux bonzes de lui offrir chacun dix cheveux. Il enfouit alors les vingt reliques et fit édifier les vingt structures reliquaires.

Au-delà de cette légende, ce monastère trace effectivement ses origines il y a environ un millénaire. Des excavations ont mis au jour des tablettes votives datant de l’ère Haripunchai, indiquant une présence bouddhiste ancestrale.

Certaines de ces découvertes archéologiques sont exposées dans un musée à l’arrière de l’enceinte, mais fermé lors de mon passage (Khe Lang Nakhon Museum – พิพิธภัณฑสถานเขลางค์นคร).

Dans son pavillon

Un autre point d’intérêt de ces vingt stupas réside dans un Viharn côté nord. Ce pavillon accueille une statue du Bouddha au nom récurrent dans le nord de la Thaïlande, à savoir Luang Po Phra Tan Jai (หลวงพ่อพระทันใจ), ou simplement Phra Chao Tan Jai (พระเจ้าทันใจ).

Phra Chao Tan Jai n’est pas la première statue abondamment recouverte d’or sur la photo ci-dessous, mais celle derrière la grille. De style Chiang Saen, Phra Chao Tan Jai est en bronze et bénéficie d’un caractère sacré pour les habitants.

Phra Chao Tan Jai (พระเจ้าทันใจ)

Un kilo d’or

Ce monastère passionnant accueille une autre statue d’exception, un bouddha de style Lanna du XVIe siècle. Il porte le nom de Phra Chao Saen Sae Thong Kham (พระเจ้าแสนแซ่ทองคำ).

Hébergée dans un Viharn en son honneur à la suite de l’Ubosot, cette statuette en or mesure une trentaine de centimètres. Elle contient 100 bahts d’or d’après le panneau informatif.

L’unité baht est ici une mesure du poids de l’or (15,2 grammes), deux bahts d’or étant approximativement équivalent à une once d’or. Par un rapide calcul on peut déterminer que Phra Chao Saen Sae Thong Kham contient environ 1.5 kilos d’or.

Phra Chao Saen Sae Thong Kham (พระเจ้าแสนแซ่ทองคำ)

Autres édifices

Au sein du monastère, vous pourrez également découvrir un Ubosot et son imposant bouddha principal, un puits sacré historique, ainsi qu’une grotte factice hébergeant une effigie d’un moine local.

วัดพระเจดีย์ซาวหลัง

Ubosot

Coordonnées GPS  : N 18°19’19 E 99°30’55

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเวียง เถิน