Wat Phuttha Nimit วัดพุทธนิมิต

Le Wat Phuttha Nimit est le temple phare de la province de Kalasin. Il allie une histoire millénaire et une architecture élégante et novatrice.

Ce temple est situé à une quarantaine de kilomètres au nord de la capitale provinciale, près du Wat Phuttha Sathan Phu Singh (วัดพุทธสถานภูสิงห์), du Wat Sakkawan (วัดสักกวัน) et du musée des dinosaures.

Le Wat Phuttha Nimit est aussi connu sous le nom de Wat Phu Khao (วัดภูค่าว) et Wat Phuttha Nimit Phu Khao (วัดพุทธนิมิตภูค่าว), en référence au nom de la colline sur laquelle il est installé : Phu Khao (ภูค่าว).

Ce monastère étant vaste, séparons-le en deux zones distinctes pour mieux le présenter.

Architecture en bois

La première partie, au point GPS indiqué plus bas, comprend un parc balisé par des sculptures en accord avec la végétation.

Construit en bois, l’Ubosot est superbe, assurément l’un des plus beaux temples en bois du royaume !

L’aspect marquant sont les bas-reliefs sur la structure, à l’intérieur et à l’extérieur. Ils évoquent à l’aide d’innombrables détails la vie du Bouddha et ses vies antérieures, les jatakas.

Le bouddha principal est quant à lui de facture moderne mais sa physionomie est originale.

Ubosot en bois entouré par la végétation

Scène du Vessantara Jataka

Wat Phuttha Nimit

Immense stupa

Dans la continuité, l’autre édifice majeur du monastère est le stupa. Il fut érigé dans les années 2000. Il est de plan hexagonal. Sa pointe finale est en or massif précise un écriteau.

La structure en tant que telle fut bâtie en pierre. Des bas-reliefs se retrouvent sur les murs. Certains représentent le Bouddha et le singe Hanuman.

วัดพุทธนิมิต

Grand stupa en pierre

Les contours sont sculptés en relief

Les portes en bois sont à l’image du stupa : gigantesque. Elles mesurent au bas mot 8 mètres de hauteur et sont délicatement sculptées.

La salle ressemble à une cathédrale de pierre. Les murs sont si épais que la température chute une fois à l’intérieur.

Des rangées de bouddhas sont installés sur les contours. Quatre sont placés au centre de la salle. Ils accompagnent des reliques venues d’Inde et du Sri Lanka.

Wat Phuttha Nimit

Bois et pierre se conjuguent

Reliques au centre

Quatre bouddhas en pierre

Au nord du stupa, un autre projet monumental n’était pas achevé en 2017. La structure s’apparente à un parasol abritant quatre bouddhas géants, dans trois postures spécifiques (debout, assis, couché).

Ces quatre représentations furent sculptées dans des blocs de pierre assemblées les uns aux autres, un projet unique en Thaïlande.

Wat Phuttha Nimit

Point de vue sur la campagne environnante

Relief millénaire

J’ai mentionné plus haut que ce temple se targuait d’une histoire millénaire.

Pour en découvrir la raison, il faut se rendre dans la zone forestière du Wat Phuttha Nimit, à 200 mètres au nord-ouest du stupa et de l’Ubosot.

Dans un décor diamétralement opposé, quelques pavillons se confondent avec la végétation, dont un étonnant Viharn décoré avec des amulettes.

Depuis le point GPS indiqué plus bas, un chemin en direction du sud s’enfonce dans la nature.

Chemin vers le bouddha en relief

Après une centaine de mètres supplémentaire et quelques marches, vous apercevrez une paroi rocheuse accueillant un bouddha sculpté en relief. Il est nécessaire de se déchausser pour l’approcher.

Il est nommé Phra Phuttha Saiyat Phu Khao (พระพุทธไสยาสน์ภูค่าว), soit le bouddha couché sur la colline de Phu Khao.

Il revêt une importance historique et spirituelle exceptionnelle car il fut vraisemblablement sculpté vers la fin de la période de Dvâravatî, quelque part entre le Xe siècle et le XIIIe siècle.

La chronique indique cependant qu’il aurait été réalisé il y a plus longtemps encore, il y a deux millénaires.

Autre point important, le panneau informatif suggère qu’il ne s’agirait pas d’une représentation du Bouddha, mais de Moggallana, l’un des disciples majeurs du Bouddha.

Cette subtilité expliquerait une occurrence rarissime, à savoir qu’il est allongé sur son côté gauche plutôt que son côté droit.1

Moggallana

Cette sculpture en relief sur un rocher n’est pas la seule des environs.

À quelques dizaines de kilomètres de là, toujours dans la province de Kalasin, une autre colline accueille deux bouddhas historiques sculptés sur un rocher. Ils sont à découvrir depuis le Wat In Prathanphon (วัดอินทรประทานพร).

Autre cas mais près de Chumpae dans la province de Khon Kaen, une montagne encore plus mystérieuse dissimule aussi un bouddha sculpté il y a plusieurs siècles. Il est à découvrir depuis le Wat Pha Phranon Phatthanaram (วัดผาพระนอนพัฒนาราม).

Coordonnées GPS : N 16°43’38 E103°34’6

Coordonnées GPS allée vers le bouddha allongé : N 16°43’43 E103°34’0

  1. Pour une réflexion sur les bouddhas couchés du côté gauche, je vous renvoies vers un article signés Alain et Bernard, en cliquant ici
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดสว่างหัวนาคำ