Muang Fa Daet Song Yang เมืองฟ้าแดดสงยาง

Dans la province de Kalasin, Muang Fa Daet Song Yang est une ancienne cité qui fait partie de ces vestiges en Thaïlande, et plus spécifiquement au nord-est du pays (Isan), qui témoignent d’une vie sociale, économique et religieuse il y a plus d’un millénaire.

De nos jours, cette longue histoire se résume à quelques ruines, via quelques Chedi en brique dont il ne reste que la base, accompagnés d’un stupa dominant les lieux grâce aux restaurations dont il a bénéficié.

เมืองฟ้าแดดสงยาง

Quelques vestiges de Chedi en brique

Phrathat Ya Ku (พระธาตุยาคู)

Le stupa sacré nommé Phrathat Ya Ku (พระธาตุยาคู)

Nommé Phrathat Ya Ku (พระธาตุยาคู), ce stupa hautement sacré témoigne à sa manière de l’histoire des lieux et de son évolution suivant les époques.

Un panneau informatif nous apprend par exemple que la base restaurée et redentée de ce stupa, avec quatre court escaliers en direction des quatre points cardinaux, date de l’ère Dvaravati, il y a environ un millénaire.

Au dessus, la partie de forme octogonale qui s’affine à mesure qu’elle se rapproche du sommet est datée de l’ère Ayutthaya, alors que la tour finale, identifiable à sa couleur différente, date quant à elle de l’ère Rattanakosin.

Phrathat Ya Ku (พระธาตุยาคู)

Ce stupa traduit à travers son architecture les différentes époques et restaurations

Phrathat Ya Ku

La base du stupa date de l’ère Dvaravati

Autre témoin de l’histoire millénaire des lieux, ce stupa est entouré par des stèles sacrées, des Sema (เสมา), soit des blocs de grès taillés datant eux-aussi de l’ère Dvaravati.

Vous pourrez d’ailleurs découvrir d’autres stèles similaires, mais plus nombreuses, tout près de là, au Wat Pho Chai Semaram (วัดโพธิ์ชัยเสมาราม).

Notez également que quelques stèles originaires de cette cité en Isan sont exposées au Musée national de Bangkok, du moins lors de ma dernière visite début 2018.

Coordonnées GPS: N 16°19’8 E103°31’14

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดป่ามัชฌิมาวาส