Wat Tham Pla วัดถ้ำปลา

Au sud de Mae Sai, dans la province de Chiang Rai, le Wat Tham Pla, voisin du Wat Sao Hin Phayanak (วัดถ้ำเสาหินพญานาค), est un célèbre monastère, renommé pour sa grotte sacrée, ses poissons et ses singes.

Attirant de nombreux touristes thaïlandais, ce lieu de culte en accord avec la nature offre beaucoup de choses à découvrir, à condition que vous appréciez la compagnie des singes, les escaliers pentus et les grottes sombres.

Face à la porte d’enceinte, vous faites face à un Viharn précédant une falaise abrupte. De style Lanna moderne, ce long édifice héberge un imposant bouddha nimbé.

Wat Tham Pla

Le Viharn précédant la falaise

Wat Tham Pla

Au second plan, le bouddha nimbé

Revenu face au Viharn, si vous vous dirigez vers la droite, soit la direction nord, vous apercevez rapidement quelques statues rappelant l’enfer, et surtout un étonnant stupa édifié en latérite il y a une quarantaine d’années.

Par son sommet offrant neuf pointes, ce Chedi est couramment appelé Chedi Kao Yot (เจดีย์​เก้า​ยอด), littéralement le Chedi aux neuf pointes.

Wat Tham Pla

Le Chedi aux neuf pointes

Près du parc de l’enfer et ses statues intimidantes se cache une première grotte, nommée Tham Ku Kaeo (ถ้ำกู่แก้ว). Longue de 519 mètres d’après un panneau informatif, elle n’est pas éclairée, raison pour laquelle je ne l’ai pas explorée. Son entrée se reconnait à son bouddha allongé.

ถ้ำกู่แก้ว

Le bouddha allongé à l’entrée de la grotte Tham Ku Kaeo

La grotte des poissons et ses singes

Revenu une nouvelle fois face au Viharn, si vous vous dirigez vers la gauche cette fois-ci, vous atteignez Tham Pla (ถ้ำปลา), littéralement la grotte des poissons.

Cette grotte et ses poissons sont sacrés. Une atmosphère mystérieuse règne à proximité du bassin accueillant les poissons mais les nombreux singes agités altèrent quelque peu la sérénité des lieux. D’ailleurs, plusieurs affiches demandent expressément aux visiteurs de faire attention aux macaques.

Wat Tham Pla

Attention aux nombreux macaques

D’après un panneau informatif, un bouddha paré confectionné par un moine birman se trouve dans cette grotte. Nommé Phra Song Khruang (พระ​ทรง​เครื่อง), je dois bien admettre que je n’ai pas aperçu ce bouddha. Même après une rapide recherche internet, je n’ai trouvé aucune photo de cette statue.

Après réflexion, Phra Song Khruang doit sans doute être hébergé dans l’un des sanctuaires jouxtant le bassin, et donc la grotte par laquelle l’eau s’échappe de la montagne.

Sur place, n’hésitez pas à demander aux locaux où se trouve cette statue sacrée, idéalement en leur montrant son nom en thaïlandais que voici : พระ​ทรง​เครื่อง

L’escalier vers la grotte

Vous ne l’aurez pas manqué, proche du bassin se tient un escalier protégé par d’impressionnants Nagas. Long d’environ deux cents marches, cet escalier vous mène à une autre grotte, le lieu à ne pas manquer au Wat Tham Pla.

Du haut des escaliers, une longue allée quadrillée par la roche vous dirige jusqu’à la cavité.

Wat Tham Pla

L’escalier vers la grotte à découvrir

Wat Tham Pla

Province de Chiang Rai

Point de vue du haut de l’escalier

Wat Tham Pla

L’entrée de la grotte est au fond de l’allée

Une fois à l’intérieur, après quelques marches supplémentaires, vous découvrez une vaste salle arrosée par un puits de lumière, offrant une ambiance magique devant le Chedi des lieux et quelques stalactites.

Atout non négligeable, l’escalier ayant tendance à rebuter la majorité des visiteurs, il y a de fortes chances que vous soyez seul pour découvrir cette grotte durant la semaine.

Wat Tham Pla

Le Chedi est arrosé par un puits de lumière

วัดถ้ำปลา

Wat Tham Pla

Coordonnées GPS: N 20°19’46 E 99°51’50

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดป่ากุ๊กวัดผ้าขาวป้าน