Wat Pa Kuk วัดป่ากุ๊ก

Au milieu d’une mer de rizières sur la plaine nord de la province de Chiang Rai, le Wat Pa Kuk contraste dans le paysage par ses couleurs.

Lorsqu’on s’approche de ce monastère, plusieurs bouddhas sautent en effet aux yeux, pointant dans la même direction.

Chacun a son propre nom, sa propre couleur, mais ils se distinguent également par le geste symbolique des mains qu’ils exécutent, les fameuses mudrās.

Ainsi, deux d’entre eux effectuent la bhûmisparsha-mudrā, ou le geste de la prise de la terre à témoin, deux autres la dhyāna mudrā, soit le geste de méditation, alors que le bouddha doré effectue la vitarka-mudrā, soit le geste associé à l’enseignement.

Wat Pa Kuk

Les cinq bouddhas colorés

dhyāna-mudrā

La dhyāna-mudrā, le geste de méditation

Si ces cinq bouddhas ont des couleurs différentes, c’est pour la bonne raison que ces cinq statues ne représentent pas le même Bouddha, mais cinq différents.

Par exemple, le Bouddha Shakyamuni, ou Bouddha historique, est celui de couleur bronze, à l’arrière de la statue verte.

L’édifice remarquable au Wat Pa Kuk est son Viharn doré. S’il est loin d’être le seul dans le royaume, c’est l’un des plus réussis car au-delà de sa couleur étincelante aux rayons du soleil, ses décorations extérieures sont particulièrement soignées, au niveau des gables et des façades latérales notamment.

A l’intérieur, le bouddha principal siège devant une peinture dorée sur fond rouge illustrant l’arbre de la Bodhi.

Wat Pa Kuk

Le Viharn doré

Temple doré

 วัดป่ากุ๊ก

Coordonnées GPS: N 20°15’4 E 99°56’8

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระธาตุดอยจอมทองวัดถ้ำปลา