Wat Phrathat Doi Wao วัดพระธาตุดอยเวา

Au cœur de la ville frontalière de Mae Sai, au nord de la province de Chiang Rai, le Wat Phrathat Doi Wao est l’un des plus importants monastères du nord de la Thaïlande.

Au pied de la colline, à la suite du marché de Mae Sai, une rue débouche sur un Viharn édifié au XXe siècle. Il accueille un bouddha entouré de flammes, ainsi que des peintures murales évoquant la vie du Bouddha et ses vies antérieures.

Viharn au pied de la colline

วัดพระธาตุดอยเวา

Vers le stupa sacré

La suite du monastère se concentre sur la colline, à l’arrière du Viharn. Vous pouvez emprunter l’escalier protégé par des Nagas, ou bien une route en pente douce.

Wat Phrathat Doi Wao

Escalier vers le stupa

Le sommet de la colline accueille le stupa sacré du monastère. Reconstruit en 1955, il abrite des reliques du Bouddha.

Elles auraient été entreposées ici-même par un monarque du Royaume de Yonok dénommé Wao, en l’an 247 avant J-C, soit il y a plus de deux millénaires. Cette croyance accorde au Phrathat Doi Wao la deuxième position dans la catégorie des plus anciens stupas du nord de la Thaïlande.

Wat Phrathat Doi Wao

Phrathat Doi Wao (วัดพระธาตุดอยเวา)

Ce stupa n’est certes pas le plus impressionnant du royaume mais reste un lieu de pèlerinage majeur, très apprécié par les Thaïlandais, mais aussi par les habitants des pays voisins, Laos et Birmanie.

Signe de son importance pour la ville de Mae Sai, un dicton raconte que si vous n’êtes pas allés rendre hommage à ce stupa, vous n’êtes pas allés à Mae Sai.

Point de vue sur Tachileik

Le sommet de la colline permet d’avoir une vue semi-plongeante sur la ville voisine de Tachileik, en Birmanie. C’est le point le plus au nord de la Thaïlande.

Sur ce point précis, le Wat Phrathat Doi Wao fait concurrence au temple voisin, le Wat Tham Pha Chom (วัดถ้ำผาจม).

Dans ce duel à distance, et après avoir scruté la carte, j’en ai conclu que le point le plus au nord du pays et la plus belle vue se trouvent plutôt du côté Wat Tham Pha Chom.

Tachileik

Vue sur Tachileik, en Birmanie

Le parvis du Wat Phrathat Doi Wao accueille plusieurs édifices, dont un pavillon violet abritant des sanctuaires en l’honneur de la divinité Ganesh. Un autre, plus vaste, accueille un bouddha tressé, sans doute avec du bambou.

Un détail amusant est la présence remarquée d’un scorpion noir, vu comme le protecteur symbolique du stupa. Son positionnement n’est sans doute pas dû au hasard car il fait face à la Birmanie voisine.

Scorpion géant

Sanctuaires pour Ganesh

Wat Phrathat Doi Wao

bouddha tressé

Le monastère des rescapés

Au cours de l’année 2018, le Wat Phrathat Doi Wao a fait la une de l’actualité.

Si vous avez suivi le sauvetage des enfants prisonniers de la grotte Tham Luang, vous aurez noté qu’ils ont ensuite été dirigés dans un Wat afin d’y séjourner quelques jours.

Ce temple n’était autre que le Wat Phrathat Doi Wao.

Coordonnées GPS : N 20°26’31 E 99°52’47

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระเจ้าล้านทอง