Wat Si Nawarat วัดศรีนวรัฐ

Le Wat Si Nawarat est le temple du village de Thung Siao (บ้านทุ่งเสี้ยว), raison pour laquelle il est connu dans les environs sous le nom de Wat Thung Siao (วัดทุ่งเสี้ยว).

Similaire à d’autres monastères dans les hameaux au sud de Chiang Mai, le Wat Si Nawarat se distingue néanmoins par ses trois édifices côte à côte.

Observés de face, celui sur la droite correspond à un Ubosot suivi d’un stupa, alors que les deux autres sont des Viharn.

Ubosot moderne

Le bois à l’honneur

Le Viharn en bois positionné à gauche est nommé Viharn Phra Chao Sak Khong Ton (วิหาร​พระเจ้า​สัก​คง​ต้น​). Édifié récemment d’après son allure générale, il abrite un bouddha en bois. Son visage est neutre et rectiligne, alors que sa protubérance crânienne est légèrement disproportionnée.

Wat Si Nawarat

Par son style atypique, ce bouddha est similaire à des bouddhas de temples tai lue ou shan, voire lao. Par exemple, il ressemble à certaines statuettes de vieux temples en Isan, comme celles du Wat Traiphum (วัดไตรภูมิ), dans la province de Roi Et.

Le bouddha central est accompagné par Phra Sangkachai (พระสังกัจจายน์), le moine obèse, et Phra Upakut (พระอุปคุต), un moine légendaire représenté le regard vers le haut.

Ces statues précèdent des bas-reliefs dorés, une décoration soignée faisant honneur à l’artisanat local.

Pavillon central

Le second Viharn, donc l’édifice central, est plus ancien que ses deux voisins si l’on se fie à son architecture.

Wat Si Nawarat

Viharn central

La salle est quadrillée par d’épaisses colonnes rouges qui prolongent le regard vers le bouddha doré. Il est brillamment mis en valeur grâce à un jeu de lumière et un fond bleuté.

Wat Si Nawarat

Si la pénombre ambiante offre un charme indéniable à la salle, cela ne rend pas aisé l’observation des peintures murales.

On distingue bien quelques Devas, ou Thep Chum Num (เทพชุมนุม) en thaïlandais, mais le thème de ces illustrations est délicat à identifier.

Ce Viharn est un bel exemple des vieux temples du nord du royaume, souvent construits par des peuples originaires de l’État shan, du Laos ou du sud de la Chine, et venus s’implanter il y a un ou deux siècles dans la plaine de Chiang Mai.

Plus généralement, le Wat Si Nawarat est un lieu de culte authentique et historique qui mérite d’être découvert, ainsi que les restaurants du village.

Qui plus est, ce bourg est situé tout près de la cité historique de Wiang Tha Kan (เวียงท่ากาน).

Coordonnées GPS : N 18°33’48 E 98°52’3

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดกู่ไม้แดงวัดห้วยบง พร้าว