Wat A-Hong Silawat วัดอาฮงศิลาวาส

Le Wat A-Hong Silawat est un lieu de culte bouddhiste particulièrement intéressant et agréable à visiter. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de la paisible capitale provinciale Bueng Kan

Le travail de la nature

Logé comme le Wat Sawang Arom (วัดสว่างอารมณ์) au milieu d’énormes rochers, il est positionné en bordure du fleuve Mékong, à un emplacement inédit.

La rive opposée, correspondant donc au Laos, est à seulement 200 mètres, soit l’un des passages les plus étroits du fleuve dans la région. Vous serez d’ailleurs aux premières loges pour admirer un autre monastère bouddhiste, mais en territoire laotien.

Mékong Bueng Kan

Temple laotien sur la rive opposée

Ce lieu est considéré comme le Sadue Mae Nam Khong (สะดือแม่น้ำ​โขง), c’est-à-dire le nombril du Mékong.

Par son rétrécissement soudain, des tourbillons peuvent se former dans le fleuve qui atteindrait ici les 200 mètres de profondeur !

Une fois énoncée ces caractéristiques, vous comprendrez aisément pourquoi cet endroit revêt un caractère sacré dans la région.

Sur la terre ferme, la géologie est également étonnante avec d’immenses rochers disposés ça et là, certains pourvus de sanctuaires ou de racines qui les enroulent.

Wat A-Hong Silawat

Le parc et ses rochers biscornus

Le travail des hommes

Bien que la nature et ses manifestations étonnantes soient à l’honneur, le Wat A-Hong Silawat reste un monastère bouddhiste comme les autres, avec ses édifices religieux.

Le plus près du fleuve est l’élégant Ubosot en marbre. Sa construction est récente mais son inspiration architecturale semble provenir des temples de Luang Prabang, l’ancienne capitale du Royaume de Lan Xang.

À l’intérieur, peu de fioritures avec seulement un beau bouddha principal.

Wat A-Hong Silawat

Ubosot en marbre

Proche de là, un Viharn est accolé à un rocher tandis qu’un troisième pavillon abrite le bouddha le plus sacré du monastère. Il est nommé Luang Po Yai Kuwanan (หลวงพ่อ​ใหญ่​คุวานันท์).

Par son allure et ses flammes entourant son corps, comme pour le bouddha dans l’Ubosot, vous aurez sans doute reconnu une réplique approximative du célèbre Bouddha de Phitsanulok, Phra Phuttha Chinnarat (พระพุทธชินราช).

Wat A-Hong Silawat

bouddha nommé Luang Po Yai Kuwanan (หลวงพ่อใหญ่คุวานันท์)

Coordonnées GPS: N 18°25’31 E103°28’14

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเจติยาคีรีวิหาร (วัดภูทอก)