Wat Tatsanarun Suntarikaram วัดทัศนารุณสุนทริการาม

A Bangkok, près du monument de la Victoire (Victory Monument), le Wat Tatsanarun Suntarikaram, aussi connu sous le nom de Wat Taphan (วัดตะพาน), est dissimulé dans une ruelle tracée au milieu d’un quartier dense et animé.

Par sa situation géographique dans la capitale, il s’agit de l’un des rares temples bouddhistes des environs.

La salle d’ordination (Ubosot) bénéficie d’une situation dominante via sa position surélevée et son fronton massif et abondamment décoré.

L’intérieur sobre reste original grâce aux murs laissés nus et aux demi-reliefs présents à l’arrière du bouddha des lieux.

Wat Tatsanarun Suntarikaram

Fronton de l’Ubosot

Wat Tatsanarun Suntarikaram

วัดทัศนารุณสุนทริการาม

Le temple est situé dans une rue animée mais proche des gratte-ciels

En contrebas de l’Ubosot, un pavillon fait office de principal lieu de recueillement.

Cet édifice, anodin de l’extérieur, abrite pourtant un bouddha original par sa posture et ses dimensions, et magnifique par la justesse de ses proportions.

En position assise, les jambes pendantes largement écartées, les deux mains près des genoux effectuant chacune un geste distinct, son allure est singulière.

Par ses traits du visage, il rappelle les bouddhas de style sukhothai. Il est nommé Luang Po To (หลวงพ่อโต).

Dans la salle où il réside, une intrigante peinture murale dépeint les vestiges d’un temple et d’une sculpture décapitée similaire au bouddha des lieux.

Si l’on se fie à cette peinture, on peut imaginer que ce bouddha-là est celui illustré sur le mur mais en version restauré, sans précision toutefois sur l’emplacement de ce temple abandonné.

Le site internet du monastère précise d’ailleurs que cette statue, dont la tête est un alliage d’or et de bronze, serait âgé de sept siècles ou plus, renvoyant donc à la période dite sukhothai.1

Lorsque les Thaïlandais viennent prier devant ce bouddha, ils le font d’abord devant lui, puis se relèvent pour emprunter un passage aménagé sous la statue, effectuant cette circumambulation par trois fois.

Wat Taphan

Luang Po To (หลวงพ่อโต)

Wat Tatsanarun Suntarikaram

La tête est un alliage d’or et de bronze

Wat Tatsanarun Suntarikaram

L’intrigante peinture murale. (en version flou)

Par ailleurs, si le Wat Tatsanarun Suntarikaram est charmant et vaut le détour pour son quartier animé et ce fameux bouddha, il revêt un caractère particulier pour ce projet car c’est le tout premier des 1 500 temples que j’ai visité et photographié, fin aout 2016.

Coordonnées GPS: N 13°45’41 E100°32’40

  1. Source: http://www.wattaphan.com/wp/category/%e0%b8%9b%e0%b8%a3%e0%b8%b0%e0%b8%a7%e0%b8%b1%e0%b8%95%e0%b8%b4%e0%b8%ab%e0%b8%a5%e0%b8%a7%e0%b8%87%e0%b8%9e%e0%b9%88%e0%b8%ad%e0%b9%82%e0%b8%95/
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดโพธิ์Kwam-Riam floating market