Wat Sangkrachai Worawihan วัดสังข์กระจายวรวิหาร

Le Wat Sangkrachai Worawihan est un des nombreux temples sous patronage royal logé au nord du canal Bangkok Yai, dans la partie Thonburi de Bangkok. On y accède depuis la rue Itsaraphap numéro 21, donc assez loin du canal.

Le monastère est vaste. Parmi la multitude d’édifices, essentiellement des Sala et les logements des moines, l’Ubosot se reconnait à sa position centrale.

Délimité par un mur d’enceinte, il fut édifié à la fin du XVIIIe siècle, lorsque le roi Rama I entreprit la reconstruction du temple. Un détail intéressant est son fronton délicatement sculpté en bois.

La salle abrite des peintures murales anciennes mais elle est rarement ouverte au public.

Wat Sangkrachai Worawihan

Ubosot

Le lieu le plus important du Wat Sangkrachai est un Viharn positionné à l’extrémité nord du complexe, près d’un canal secondaire et d’un arbre vénéré à l’aide de tissus multicolores.

วัดสังข์กระจายวรวิหาร

Viharn abritant Phra Sangkachai

Moine ventripotent

L’intérêt du Viharn se focalise dans une statue atypique.

Si l’autel regorge de bouddhas, la représentation bénéficiant de la plus grande sacralité est celle au premier plan. Les Thaïlandais lui offrent des fleurs et la recouvrent de feuilles d’or.

Phra Sangkachai

Statue sacrée représentant Phra Sangkachai (พระสังกัจจายน์)

Cette statue ne représente donc pas le Bouddha mais un disciple du Bouddha connu sous le nom de Gavampati.

Moine obèse, la tradition raconte qu’il s’est enlaidit afin de ne pas faire de l’ombre au Bouddha, une action morale pour laquelle il est respecté, parce qu’il a choisi la voie du renoncement.

Wat Sangkrachai Worawihan

François Lagirarde est le grand spécialiste de ce personnage à travers l’histoire du bouddhisme en Asie du Sud-est.

Selon ses recherches, Gavampati est connu sous le nom de Phra Sangkachai (พระสังกัจจายน์) en Thaïlande depuis la découverte de cette statue dans ce temple à la fin du XVIIIe siècle.1

Afin de découvrir d’autres représentations significatives de Phra Sangkachai dans le royaume, vous pouvez consulter le mot clé Phra Sangkachai sous la carte, ou bien cliquer ici.

Accès au canal

SI l’humeur vous en dit, vous pouvez accéder au canal via une allée, dans le prolongement du Viharn.

Vous passez devant quelques habitations sommaires, puis une école installée dans une jolie bâtisse en bois. Vient ensuite le canal. Si le monastère dispose de son propre embarcadère, les navettes ne s’y arrêtent pas.

Allée menant au canal

École dans l’enceinte du monastère

Canal Bangkok Yai

Coordonnées GPS : N 13°44’01 E100°29’03

  1. Pour en savoir plus sur le moine Gavampati, voici les références de deux textes académiques signés François Lagirarde. En français : Lagirarde François, « Gavampati et la tradition des quatre-vingts disciples du Buddha [Textes et iconographie du Laos et de Thaïlande] », in Bulletin de l’Ecole française d’Extrême-Orient. Tome 87 N°1, 2000. pp. 57-78 ; et en anglais : François Lagirarde, « Devotional diversification in Thai monasteries », in The Buddhist Monastery, EFEO, 2003, pp. 149-168.
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดบวรมงคลวัดจำปา