Wat Thammaram วัดธรรมาราม

Voisin du Wat Kasatrathirat Worawihan (วัดกษัตราธิราชวรวิหาร) à Ayutthaya, le Wat Thammaram est un monastère actif situé sur la rive occidentale du fleuve Chao Phraya.

Traversé par la route, le complexe se divise entre la zone consacrée au Bouddha, le Phutthawat (พุทธาวาส) et le quartier des moines, le Sangkhawat (สังฆาวาส).

La zone Phutthawat se reconnait à son mur reconstruit sur l’ancien mur d’enceinte.

Le jour de ma visite, les portes d’accès étaient closes.

En temps normal, si l’accès est permis, vous découvrirez un Viharn doté de gables et lambrequins en bois, un stupa blanc en forme de cloche, puis l’Ubosot dans la continuité, d’aspect plus récent que le Viharn.

วัดธรรมาราม

Mur d’enceinte devant le Viharn

Wat Thammaram

Fronton en bois du Viharn

Wat Thammaram

Wat Thammaram

Wat Thammaram

Ubosot

Moines voyageurs

Le Wat Thammaram fut fondé au XVIe siècle d’après la plaque informative.

Deux siècles plus tard, en 1753, deux moines résidant à ce temple, Phra Ari Muni (พระ​อริยมุนี​) et Phra Ubali (พระอุบาลีเถระ), furent envoyés sur l’île de Ceylan (Sri Lanka) afin d’y faire renaitre la tradition bouddhiste alors en fort déclin et rétablir l’ordination dite Upasampada (อุปสมบท) qui n’étaient plus pratiquées.

Au XXIe siècle, cet ordre monastique existe toujours au Sri Lanka. Il est connu sous le nom de Siam Nikaya (สยามนิกาย) en référence au Royaume de Siam.

Le Wat Thammaram compte un musée fournissant sans doute plus de détails sur son histoire, mais à l’instar des autres édifices, il était fermé le jour de ma visite.

Zone Sangkhawat

De l’autre côté de la route, la zone Sangkhawat comprend les lieux de vies des moines, ainsi qu’une cloche et une bibliothèque près du fleuve.

Cette dernière montée sur pilotis est photogénique à souhait. Elle abrite des peintures temperas réalisées entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle d’après le panneau informatif.

Wat Thammaram

Cloche et bibliothèque surélevée

Chedi Suriyothai

Par son positionnement au bord du fleuve, le Wat Thammaram offre un panorama dégagé sur l’un des stupas emblématiques de la ville, le Chedi Siriyothai (เจดีย์ศรีสุริโยทัย), c’est-à-dire le stupa dont la légende stipule qu’il fut dédié à la reine Suriyothai (1511 – 1548).

Wat Suan Luang Sopsawan

Chedi Suriyothai

Chedi Siriyothai (เจดีย์ศรีสุริโยทัย)

Restauré avec soin, ce stupa porte donc le nom de cette reine, restée célèbre dans l’imaginaire thaïlandais pour son courage et pour avoir affronté les Birmans à dos d’éléphant.

Grâce à son aura légendaire, un film à succès réalisé en 2001 raconte son dévouement pour son royaume et son mari. En anglais, le film s’intitule The Legend of Suriyothai.

La bande-annonce peut être consulté en cliquant ici.

Coordonnées GPS : N 14°21’14 E100°32’45

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดท่าการ้องวัดหลังคาดำ