Wat Don Chedi วัดดอนเจดีย์

Le Wat Don Chedi est l’un des lieux de culte et de mémoire les plus célèbres de la province de Suphanburi.

La raison de sa renommée est simple. Le stupa blanc en forme de cloche, en photo ci-dessus, recouvrerait le stupa originel qui aurait marqué la victoire à dos d’éléphant, au XVIe siècle, du roi Naresuan contre un prince birman du Royaume de Pegu.

Si l’immense Chedi tel qu’il se présente aujourd’hui est moderne, il abrite en effet les vestiges d’un stupa dont il ne reste guère que la base en brique rouge.

Dans un souci de nationalisme naissant à l’orée du XXe siècle, le prince Damrong, souvent présenté comme le père de l’historiographie moderne en Thaïlande, débuta des recherches dans la région de Suphanburi et Kanchanaburi afin de situer ce stupa légendaire.

Au milieu de la végétation, et sans être associé à un temple voisin, les ruines de ce Chedi furent alors déclarées en 1913 comme le stupa originel, celui-là même construit pour célébrer cette victoire héroïque.

Comme il l’est néanmoins mentionné à l’intérieur, des doutes subsistent sur ce choix. Certains historiens pensent qu’il s’agirait plutôt d’un autre Chedi situé à Ayutthaya, voire même qu’un stupa de la victoire de Naresuan n’aurait jamais été édifié à l’époque.

Toujours est-il que ce magnifique Chedi blanc est l’endroit où les Thaïlandais viennent commémorer ce glorieux monarque. Devant la structure siège sa statue monumentale, au moment du duel.

A l’intérieur, vous trouvez donc les vestiges de ce vieux stupa en brique, accompagnés d’une partie musée, avec traduction en anglais, retraçant la vie singulière de ce roi, son exil imposé au Myanmar, ses différents combats et épopées victorieuses, et l’histoire de ce lieu.

Wat Don Chedi

Vestiges d’un stupa à l’intérieur du stupa blanc moderne

duel entre Naresuan et le prince birman

Un tableau dépeignant le duel entre Naresuan et le prince birman

A l’est de ce parc, vous trouvez un monastère bouddhiste à proprement parler. Si l’Ubosot intrigue grâce à son toit bleu, il faut traverser la route pour atteindre un Viharn atypique. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un Viharn mais d’un palais en l’honneur du roi (พระตำหนักสมเด็จพระนเรศวรมหาราช).

A l’intérieur, diverses statues de bonzes et une représentation dorée de Naresuan et de son frère Ekathotsarot (สมเด็จพระเอกาทศรถ) viennent rappeler une nouvelle fois leur importance dans l’histoire thaïlandaise.

Wat Don Chedi

L’Ubosot et son toit bleu

Pavillon en l'honneur du roi Naresuan

Pavillon en l’honneur du roi Naresuan

le roi Naresuan et son frère Ekathotsarot

Les deux frères, le roi Naresuan et son successeur, le roi Ekathotsarot

Coordonnées GPS: N 14°38’1 E100°1’15

 

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดดอนมะนาว