Wat Sophon Wiharn วัดโสภณวิหาร

Temple principal d’un sympathique village au sud de la province de Sisaket, le Wat Sophon Wiharn possède une salle d’ordination unique en son genre.

Placé sur une base largement surélevée, cet Ubosot en impose malgré ses dimensions modestes en longueur et en largeur.

Pour accéder à l’intérieur, il est nécessaire d’emprunter un escalier doublement protégé par des Singh (สิงห์), soit des lions mythologiques, et des Nagas, les serpents protecteurs.

Wat Sophon Wiharn

Le fronton et ses bas-reliefs

Wat Sophon Wiharn

La double protection, des Singh en bas puis des Nagas

วัดโสภณวิหาร

Si j’ai eu le privilège de le visiter, il faut tout de même savoir que cet Ubosot est rarement ouvert, hormis lors des fêtes bouddhiques ou pour l’ordination d’un bonze.

Sur son autel, le bouddha sacré au regard déterminé fixe droit devant lui. Il s’agit du bouddha principal dont les traits du visage témoignent de sa relative ancienneté.

Wat Sophon Wiharn

Le bouddha des lieux et son regard déterminé

Un autre indice pour se rendre compte de l’ancienneté des lieux sont les stupas disposés dans l’enceinte du monastère, autour de cet Ubosot. Ils abriteraient les reliques d’un couple qui aurait bâti ce temple atypique.

Cela nous ramène dans l’Ubosot où l’on trouve les Bai Sema (ใบเสมา), c’est-à-dire les huit pierres protectrices servant à sacraliser cette salle d’ordination.

D’ordinaire, à vrai dire dans l’immense majorité des cas, les Bai Sema sont placées à l’extérieur, autour de l’Ubosot. Dans ce cas présent, elles sont donc disposées à l’intérieur et bénéficient d’une dimension sacrée.

Sema (เสมา)

Fait rare, les Sema (เสมา) sont placées à l’intérieur de l’édifice

Pour bien se rendre compte de la rareté de cette occurrence, sur 1500 temples, j’ai rencontré cette disposition des Bai Sema placées à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur de la salle d’ordination moins d’une dizaine de fois.

Coordonnées GPS: N 14°43’11 E104°4’56

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดพระธาตุเรืองรองวัดบ้านหอย