Wat Ban Hoi วัดบ้านหอย

Dans l’immense région nord-est de la Thaïlande, appelée Isan, chaque village, et il y en a des milliers, possède un ou deux monastères bouddhistes, ce qui en fait au minimum quelques centaines par province.

Au nord de Sisaket, le Wat Ban Hoi est un bel exemple d’un monastère de village de cette région.

Il se distingue notamment par son ancien Ubosot, appelé un Sim (สิม) en Isan.

Sim Isan vu de côté

Le Sim vu de côté

De petite dimension, cette salle d’ordination fut sans doute édifiée à la fin du XIXe ou début du XXe siècle pour accommoder le développement du monastère.

S’il a depuis été remplacé par un nouvel Ubosot, à peine plus grand, ce Sim est toujours utilisé comme Viharn, pour prier ou prendre refuge devant la statue principale.

Ubosot moderne en face du Sim

Ubosot moderne en face du Sim

Statue principale dans le Sim

Statue principale dans le Sim

Le temps ayant fait son œuvre, les briques qui composent ce Sim tendent à se désagréger lentement. Cela ne lui ôte pourtant pas son charme car ses ornements et bas-reliefs en stuc sont presque intacts.

On les retrouve principalement autour des fenêtres, sur la façade arrière, tandis que le personnage qui se trouve des deux côtés de la porte d’entrée n’est autre que Phra Mae Thorani (พระแม่ธรณี), la déesse de la Terre.

Dans l’histoire de la vie du Bouddha et sa quête de l’éveil spirituel, Phra Mae Thorani est un personnage central. En essorant ses longs cheveux, elle a contré les assauts de Mara, personnification du mal, de la tentation et du désir.

Phra Mae Thorani

Phra Mae Thorani, la déesse de la Terre

Ornements en stuc

Fenêtres et ornements

Ornement au dessus d'une fenêtre

Coordonnées GPS: N 15°10’8 E104°15’13

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดโสภณวิหารวัดบ้านสะเดา