Wat Sao Tong Thong วัดเสาธงทอง

A Lopburi, dans la bien nommée rue de France (Thanon Farangset – ถนน​ฝรั่งเศส), au sud des vestiges de la résidence du célèbre Paulkhon et au nord du Wat Choeng Tha (วัดเชิงท่า), le Wat Sao Tong Thong est un temple majeur de cette petite ville renommée pour ses singes et sa longue histoire.

L’édifice principal est le superbe Viharn restauré. Massif, il fut édifié à l’époque du roi Narai, soit au XVIIe siècle.

Wat Sao Tong Thong Lopburi

Le magnifique Viharn du XVIIe siècle

Au-delà de son architecture singulière, ce Viharn se visite pour admirer son superbe bouddha, nommé Luang Po To (หลวงพ่อ​โต​). Par son ancienneté, la justesse de ses proportions et ses dimensions, c’est à mon sens le plus beau bouddha à Lopburi.

Dans la salle se trouve également des niches accueillant quelques statues historiques, certaines sculptées en grès.

Wat Sao Tong Thong

Luang Po To (หลวงพ่อ​โต​)

Wat Sao Tong Thong Lopburi

bouddha dans une niche

Légèrement excentré, l’Ubosot est plus récent mais son intérieur reste original, essentiellement grâce à l’impressionnante assemblée de statues.

La salle d'ordination (Ubosot)

La salle d’ordination (Ubosot)

Au-delà de ces édifices religieux, le Wat So Tong Thong est intéressant pour appréhender l’histoire complexe du Siam. En effet, son enceinte accueille deux bâtiments ayant logé autrefois des envoyés perses ou étrangers, illustrant le caractère multiculturel de la ville à l’époque où Narai le Grand régnait sur le Royaume d’Ayutthaya.

L’un des deux édifices se nomme d’ailleurs Khotchasarn (ตึก​คชสาร), soit un nom dérivé de Khorassan, une ancienne région au nord-est de l’Iran.

Khotchasarn (ตึก​คชสาร)

L’édifice Khotchasarn (ตึก​คชสาร)

Coordonnées GPS: N 14°48’6 E100°36’34

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดยาง ณ รังสีวัดเชิงท่า ลพบุรี