Wat Nong Nguak วัดหนองเงือก

A quelques kilomètres au sud de Lamphun, le Wat Nong Nguak est le temple principal du village du même nom (Ban Nong Nguak – บ้านหนองเงือก), renommé pour ses textiles et les origines de ses premiers habitants, venus du district de Mong Yawng (เมือง​ยอง), dans le triangle d’or, au Myanmar.

S’il s’agit d’un ancien monastère, peu de choses viennent rappeler son histoire si ce n’est un édifice en particulier, appelé Ho Tham (หอ​ธัมม์), l’équivalent d’une bibliothèque.

Ho Tham (หอธัมม์)

Ho Tham (หอธัมม์)

Au rez-de-chaussée, vous découvrez alors des peintures anciennes d’une centaine d’années. Avec le passage inéluctable du temps, elles ont tendance à disparaître, ce qui leur confèrent paradoxalement encore plus d’intérêt.

Bien que leur apparence homogène ne semble raconter qu’une seule et longue histoire, ces peintures au style singulier illustrent des scènes différentes de la cosmologie bouddhique, essentiellement des jatakas, soit les vies antérieures du Bouddha Shakyamuni.

Peintures à l'intérieur du Ho Tham

Peintures à l’intérieur du Ho Tham

Peintures murales

Dans l’enceinte de ce monastère, vous trouvez également, de manière assez classique pour la région, un Viharn suivi d’un joli stupa doré.

Stupa doré

Stupa doré à la suite du Viharn

Sur le côté du Viharn se trouve par ailleurs un pavillon abritant trois statues, plus spécifiquement trois représentations de Phra Sangkachaï (พระสังกัจจายน์), un bonze légendaire connu pour son embonpoint. Ce qui est frappant avec ces trois statues est leur allure singulière. Rarement Phra Sangkachaï n’a été représenté aussi beau !

Phra Sangkachai (พระสังกัจจายน์)

Statues de Phra Sangkachai (พระสังกัจจายน์)

En dehors de la porte d’enceinte se trouve également une bibliothèque rénovée sur pilotis, appelée Ho Traï (หอไตร), ainsi que la salle d’ordination, c’est-à-dire un Ubosot (อุโบสถ).

Ho Trai (หอไตร)

Ho Traï (หอไตร)

Coordonnées GPS: N 18°29’3 E 98°54’31

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดช้างรองวัดดอยติ