Wat Dong Ruesi วัดดงฤาษี

Placé à la sortie d’un village à trente kilomètres au sud de la capitale provinciale Lamphun, le Wat Dong Ruesi est un monastère historique, même si son ancienneté n’est pas évidente à première vue.

Sur place, vous découvrez cependant une belle bibliothèque en bois, posé sur pilotis, à l’entrée du monastère.

Cet Ho Traï (หอไตร) se caractérise par ses belles décorations, notamment ses gables sculptés en bois mélangés à des morceaux de miroirs incrustés.

Si sa date exacte de construction reste inconnue, un panneau informatif précise que cette bibliothèque fut restaurée en 2461 du calendrier thaïlandais, c’est-à-dire en 1918.

bibliothèque sur pilotis, le trésor du temple

Ho Traï (หอไตร), la bibliothèque sur pilotis, le trésor du temple

Gable sculpté en bois

Gable de la bibliothèque sculpté en bois

En face de cette bibliothèque, on trouve un stupa funéraire prenant la forme d’un Montop dont l’intérieur abrite une représentation d’un moine local.

Etonnant Montop/stupa abritant l'effigie d'un bonze

L’imposant Viharn du temple fut achevé en 2553, soit en 2010. Son intérieur se caractérise par ses peintures murales sous formes de tableaux, ainsi que par son autel où siège un bouddha blanc à la robe monastique dorée.

Près de lui, sur chaque côté, se trouve deux statues en haut-relief, haute de plusieurs mètres, représentant deux disciples du Bienheureux.

Viharn édifié en 2010

Le Viharn, édifié en 2010

Fronton scintillant

Sous la douce lumière matinale, le fronton scintillant du Viharn

bouddha principal précédé de deux disciples

Le bouddha principal précédé de deux disciples

Coordonnées GPS: N 18°20’23 E 98°47’39

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดฉางข้าวน้อยเหนือวัดบ้านเหล่าพระเจ้าตาเขียว