Wat Ram Poeng (Tapotaram) วัดร่ำเปิง (ตโปทาราม)

Au pied de la montagne Doi Suthep, dans un quartier paisible de Chiang Mai, le Wat Ram Poeng est un célèbre temple de la Rose du Nord.

Monastère historique, ses origines remontent à la fin du XVe siècle, une pierre retrouvée sur place indiquant précisément le moment auspicieux où ce Wat vit le jour, à 8 heures 20 du matin, le troisième jour du septième mois lunaire de l’année 1492, soit l’année du rat.

En suivant l’historique précisée sur le site internet, sa construction est liée à une affaire de trahison et de meurtre à la cour du Royaume de Lanna.

Le roi Phaya Yot Chiang Mai (พญายอดเชียงราย) ayant vengé la mort de son père, il décida d’établir un monastère bouddhiste pour faire amende honorable, donc faire acte de mérite.

Toujours d’après l’historique du site internet, l’emplacement fut choisi car un moine indiqua ici la présence de reliques enfouies.

Découvertes grâce à l’éléphant du roi, il fut alors décidé d’ériger un stupa près du lieu de la découverte.1

Seul élément architectural attestant de l’ancienneté des lieux, ce stupa existe toujours, bien qu’il fût profondément restauré dans les dernières décennies, surtout sur sa partie supérieure.

Original par sa conception, sa structure circulaire est parsemée de niches occupées par des statuettes.

Wat Ram Poeng

Stupa restauré du XVe siècle

A notre époque, le Wat Ram Poeng est un temple réputé pour la pratique méditative (ปฏิบัติธรรม) que des moines transmettent à leurs nombreux disciples.

Le monastère accueille volontiers les étrangers si vous souhaitez vous initier à l’approche méditative vipassanā.

Question architecture, ce temple possède de la ressource, à commencer par le superbe Viharn, en restauration complète en 2017.

Wat Ram Poeng

Viharn en 2017

A ses côtés est positionné l’Ubosot auquel on accède par une porte blanche l’isolant des autres édifices du monastère.

Ouvert aux vents, sans murs latéraux, cet Ubosot en bois est bordé de chaque côté par deux galeries couvertes.

Wat Ram Poeng

Salle d’ordination

วัดร่ำเปิง

Wat Ram Poeng

Allée latérale

Dans un contraste apparent avec le bois, le bouddha principal est une statue en pierre sculptée en haut-relief. Il effectue la dharmachakra-mudrā, soit le geste de l’enseignement.

Wat Ram Poeng

Wat Ram Poeng

Ultime édifice majeur du monastère, une vaste bibliothèque héberge les textes liturgiques du bouddhisme theravada, dans leur langue originelle, le pali, mais également dans plusieurs langues occidentales, d’où les dimensions du bâtiment.

Wat Ram Poeng

Bibliothèque

Coordonnées GPS: N 18°46’29 E 98°56’55

  1. Site internet du Wat: http://www.watrampoeng.net/watrampoeng/?page_id=60
Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดเจดีย์เหลี่ยม