Wat Saman Rattanaram วัดสมานรัตนาราม

En compagnie du Wat Sothon Wararam Worawihan (วัดโสธรวรารามวรวิหาร), le Wat Saman Rattanaram est l’autre temple majeur de la province de Chachoengsao.

Si ce n’est leur renommée respective, il n’y a pas pourtant pas d’autres points communs entre ces deux monastères, très dissemblables sur tous les points.

Si le Wat Sothon est en ville, le Wat Saman Rattanaram est lui situé sur une île au milieu du fleuve Bang Pakong (แม่น้ำบางปะกง), à une quinzaine de kilomètres à l’est de la capitale provinciale.

Si le Wat Sothon est un temple historique dont les origines remontent à l’ère Ayutthaya, le Wat Saman est avant tout un temple moderne, qui n’a cessé de s’agrandir et gagner en importance dans les dix dernières années, accueillant de nos jours un vaste marché de produits locaux.

Dans le futur, un hôpital financé par les dons devrait même voir le jour à proximité.

Statues monumentales

Si le Wat Sothon est célèbre pour son bouddha révéré, le Wat Saman accueille quant à plusieurs statues monumentales, modernes et contemporaines, représentant essentiellement des divinités hindoues.

Wat Saman Rattanaram

Les statues géantes face au fleuve Bang Pakong

Wat Saman

Les Transformers

La plus célèbre des statues du Wat Sothon est celle de Ganesh, la divinité prenant les traits d’un éléphant. De couleur rose, en position allongée, cette statue est devenue l’un des symboles de la province de Chachoengsao.

Aux pieds de ce Ganesh édifié en 2009, vous remarquerez la présence de souris aux grandes oreilles.

Elles sont positionnées ici car, ironiquement, la souris, ou le rat, est la monture, le Vāhana associé à Ganesh.

Les fidèles viennent ainsi leur chuchoter aux oreilles leur souhait, que Ganesh, s’il en a la bonté, exaucera.

Ganesh rose

Ganesh allongé

Cet éléphant rose est loin d’être la seule statue géante du Wat puisque vous pourrez également découvrir une représentation de la divinité Brahma, ou Phra Phrom en thaïlandais (พระพรหม).

Cette statue serait la plus grande au monde le représentant, ce qui est plausible.

Le socle sur lequel Brahma est assis, tout comme celui de Ganesh, fait office de musée, mais aussi de sanctuaire, pourvu de multiples statues colorées, essentiellement des divinités du panthéon hindou, mais aussi des statuettes du Bouddha que vous pouvez acquérir pour participer au financement des projets du monastère.

Wat Saman Rattanaram

Effigie monumentale de Brahma

Wat Saman Rattanaram

Statue dans le socle de Brahma

Un étonnant stupa et un bel Ubosot

L’enceinte du Wat Saman compte également une Guanyin géante, précédée d’un sanctuaire chinois, ainsi qu’un étonnant stupa, entourée par des pétales de lotus rose, l’ensemble de la structure semblant flotter sur les eaux du fleuve.

Comme il est de rigueur pour un stupa, de précieuses reliques sont déposées en son centre.

Sanctuaire Guanyin

Sanctuaire pour la bodhisattva Guanyin

Wat Saman Rattanaram

Stupa flottant

A l’opposé de toutes ces statues et ces sanctuaires colorées, la salle d’ordination (Ubosot) est dans un registre bien différent.

Simple par ses lignes et de couleur blanche, cet Ubosot accueille un magnifique bouddha en bronze.

Si ce n’est assurément pas le lieu le plus fréquenté par les nombreux visiteurs, c’est personnellement mon endroit préféré au Wat Saman.

วัดสมานรัตนาราม

Wat Saman Rattanaram

Coordonnées GPS: N 13°42’3 E101°8’27

Temples à découvrir

Commentaires

*

วัดแม่พระแห่งเหรียญอัศจรรย์วัดวีระโชติธรรมาราม