Wat Pa Lahan Sai วัดป่าละหานทราย

Au cœur de la province rurale de Buriram, le Wat Pa Lahan Sai souffle comme un vent de fraicheur parmi les temples de la région.

Vous serez en effet dépaysés par son style architectural qui s’inspire davantage de l’allure des temples du nord de la Thaïlande et du Laos que ceux du sud de l’Isan.

Fondé en 2008 au milieu d’une forêt clairsemé, les arbres se sont depuis déployés et le monastère s’est largement développé.

Si tout n’est pas terminé, la construction du Chedi étant dans une longue pause et les abords étant quelques peu délaissés, l’Ubosot et le Viharn sont quant à eux achevés et resplendissants.

Considérant que vous entrez dans le monastère par l’ouest, vous apercevez d’abord, derrière les feuillages, le Chedi du Wat Pa Lahan Sai.

Le Viharn, achevé en 2008, est placé dans la continuité, puis l’Ubosot au loin. Il date quant à lui de 2012.

Stupa en construction

มหาวิหารไม้

Grand Viharn et Ubosot au loin

Installé sur l’eau

La salle d’ordination possède la singularité d’être posée au milieu d’un étang, d’où son diminutif d’Ubosot Klang Nam (อุโบสถ​กลาง​น้ำ​), soit l’Ubosot au milieu des eaux.

Par l’inclinaison de sa toiture à trois niveaux, l’édifice rappelle des temples du nord de la Thaïlande, mais surtout le style Lan Xang, dont les plus beaux exemples sont les temples de Luang Prabang, au Laos.

Wat Pa Lahan Sai

Ubosot Klang Nam (อุโบสถกลางน้ำ)

Wat Pa Lahan Sai

À l’intérieur, les colonnes noires et dorées et le sol constitué de planches épaisses dirigent naturellement le regard au loin, en direction d’un superbe bouddha verdatre. Il fut sculpté dans un bloc de jade vert translucide venu de Birmanie.

Wat Pa Lahan Sai

Ubosot et ses colonnes

Jade vert translucide

bouddha en jade vert

Grand Viharn en bois

Le Viharn, appelé Maha Viharn Mai (มหาวิหาร​ไม้​), soit le grand Viharn en bois, fut construit dans des dimensions encore plus impressionnantes.

Il rappelle le célèbre Viharn du Wat Phra That Lampang Luang (วัดพระธาตุลำปางหลวง), avec son toit descendant, son fronton décoré, quoique de manière moins détaillée ici.

Aussi, il ne possède aucun mur, ni de porte, laissant la lumière naturelle pénétrée la pièce. L’Ubosot possède lui aussi cette spécificité architecturale.

Ce Viharn et ses épaisses colonnes abrite un autre magnifique bouddha, mais en jade blanc cette fois-ci.

Fronton en bois sculpté en bas-relief

Wat Pa Lahan Sai

bouddha en jade blanc

Coordonnées GPS: N 14°25’17 E102°52’9

Temples à découvrir

Commentaires

*

ปรางค์กู่สวนแตงปราสาทหนองหงส์